• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Chauffeur Privé racheté par Daimler pour concurrencer Uber

Publié par le

Les constructeurs automobiles investissent dans les VTC

Voici une nouvelle qui apporte de la nouveauté sur le marché des plateformes de réservation de voitures de transport avec chauffeur (VTC). Le constructeur automobile Daimler vient de racheter Chauffeur Privé. Ce dernier est l’un des leaders des VTC en France.

Une alliance qui profite aux deux entreprises

La concurrence promet d’être encore plus féroce. Daimler, le constructeur auto allemand, rachète Chauffeur Privé. Le groupe qui possède Mercedes vient de prendre plus de 50 % du capital de la plateforme de réservation de voitures de transport avec chauffeur (VTC). L’objectif étant pour Daimler de devenir propriétaire à 100 % d’ici à 2019.

Le constructeur a « proposé un plan d'investissement extrêmement ambitieux pour faire de Chauffeur Privé sa plateforme de VTC en Europe et au-delà » a expliqué Yan Hascoët, co-fondateur et PDG de Chauffeur Privé. L’opération est en effet bénéfique pour les deux entreprises. Chauffeur Privé va pouvoir investir d’avantages et Daimler poursuit son essor dans les services de mobilité.

Pouvoir déloger Uber de sa place de leader

L’objectif de ce rachat est également de concurrencer le leader sur le marché européen des VTC : Uber. Pour l’instant, Chauffeur Privé est avec ses 1,5 million de clients et 18.000 chauffeurs, le numéro 2 en France. En s’alliant avec Daimler Mobility Services, la branche services de mobilité du groupe de Stuttgar, Chauffeur Privé rejoint Car2Go, un service d’autopartage. Le constructeur allemand compte également dans ses rangs le « leader sur le marché des applications de commande de taxi en Europe », à savoir mytaxi.

Une concurrence accrue pour les constructeurs

Daimler confirme les investissements que font tous les grands constructeurs automobiles sur le marché des services de mobilité. Volkswagen avait par exemple présenté fin 2016 sa marque Moia ; tout comme Peugeot et son service Free2Move. « La mobilité en Europe n'en est qu'à ses débuts » explique Yan Hascoët. Les différents constructeurs ont notamment pour horizon les robots taxis avec le développement des voitures autonomes

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES