Assurance auto

Prime d'Assurance Auto : Trouvez la Meilleure Offre

  • Comparez gratuitement le panel le plus large du marché en 3 minutes
  • 357€ d'économie moyenne sur votre assurance auto*
layers
8 millions d'offres

Plus de 8 millions d'offres proposées chaque année

En assurance auto, la prime est la somme à régler de base à votre assureur. Divers facteurs peuvent influencer son calcul : votre profil, votre véhicule, votre niveau de bonus malus... Mais comment fonctionne-t-elle vraiment ? Et comment la calculer ?

Qu'est-ce qu'une prime d'assurance auto ?

La prime d'assurance auto est la somme que doit régler l'assuré à son assureur pour être couvert au titre des garanties souscrites dans son contrat. Le calcul de la prime est généralement effectué sur une année entière d'assurance, autrement dit 12 mois. Elle est réévaluée tous les ans selon de divers critères déterminant un seul et même facteur : le risque.

N.B. : Primes et cotisations d'assurance auto qualifient la même chose. Mais la plupart du temps, le terme « cotisation » est employé pour se référer aux mutualistes plutôt qu'aux assureurs.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Comment calculer la prime d'une assurance auto ?

Plusieurs critères entrent en compte dans le calcul de la prime d'assurance auto. Ces critères servent à mesurer le niveau de risque représenté par l'assuré. Les critères sont donc :

Le conducteur :

En fonction de votre profil, l'assureur pourra appliquer différents tarifs. Un jeune conducteur est par exemple considéré comme un profil « à risque », il subira donc une surprime de 100 % lors de la première année de souscription de son contrat (s'il a suivi la conduite accompagnée, cette surprime ne sera que de 50 %). De même, les assureurs considèrent les seniors comme des profils « à risque ». En effet, passé 60 ans, les capacités visuelles et auditives d'un individu peuvent diminuer.

Les antécédents de conduite et d'assurance :

Les sinistres occasionnés ou subis par un assuré sont enregistrés dans votre relevé d'information. Un assureur se servira de ce document pour déterminer le montant de la prime. En effet, si vous avez été responsable d'un ou plusieurs accidents, la compagnie d'assurance que vous avez choisie augmentera le prix de vos cotisations.

Le véhicule à assurer :

Plus votre véhicule est onéreux, plus il coûtera cher à assurer. En effet, en cas de sinistre, une voiture neuve implique plus de dépenses en termes de réparations, les pièces détachées étant souvent plus coûteuses. Il faut donc prendre en compte la marque du véhicule, le modèle, le prix d'achat, le type de motorisation et la date de première mise en circulation. De plus, la probabilité de vol est prise en compte par les assureurs. Un véhicule statistiquement très touché par le vol comme le DS7 vous coûtera donc une somme plus importante.

L'usage du véhicule :

L'usage du véhicule est à considérer. Si vous êtes le seul conducteur, vous paierez moins cher que si le véhicule est également emprunté par un ou plusieurs conducteurs secondaires. De même pour un conducteur qui roule peu : il paiera moins cher qu'un conducteur au kilométrage annuel élevé.

D'autres informations jouent sur le prix de votre prime. Votre lieu d'habitation par exemple, car le niveau de risque varie en fonction de la région : une personne habitant en Île-de-France ou en Corse paiera plus cher qu'une personne résidant en Bretagne. Enfin, le lieu de stationnement est particulièrement important. Garer sa voiture dans un garage fermé et sécurisé ou un parking couvert est moins risqué que de stationner dans la rue.

Les garanties du contrat :

Plus vous souhaitez être couvert, plus vous devez souscrire de garanties et donc plus le tarif de votre prime d'assurance auto sera élevé Ainsi, un contrat d'assurance tous risques sera plus onéreux qu'une assurance intermédiaire, qui sera elle-même plus chère qu'une formule au tiers.

Le choix de l'assureur :

Tous les assureurs ne pratiquent pas les mêmes tarifs. Certaines ont la réputation d'être « low-cost », tandis que d'autres font payer plus cher pour un meilleur service. La comparaison d'assurances peut aider à mettre en parallèle ces différentes compagnies.

Combien coûte une prime d'assurance auto ?

En 2020, le prix moyen pour un contrat d'assurance auto en France était de 611 euros, d'après une étude d'Assurland basée sur 413 000 tarifs d'assurance auto réalisés en 2020, pour des conducteurs âgés de 18 ans et plus ayant fait une comparaison d'assurance sur Assurland.com.

L'étude montre également qu'en fonction de l'âge, le tarif à régler varie. Les conducteurs de 18 à 25 ans paient en moyenne 1 021 euros par an, les 26-35 ans 648 euros par exemple. Quant aux formules, le tarif moyen pour une assurance au tiers était de 569 euros, pour une assurance intermédiaire (RC auto + garantie bris de glace, vol et incendie) 590 euros et 643 euros pour une formule tous risques. Enfin, le prix s'échelonne également en fonction des marques, la moins chère à assurer étant Dacia (451 euros par an) et la plus chère Tesla (1 032 euros par an).

Comment réduire votre prime auto ?

Il existe diverses méthodes pour réduire votre prime d'assurance voiture. Vous pouvez souscrire moins de garanties, ne pas déclarer tous les sinistres, augmenter la franchise, opter pour un véhicule d'occasion et peu puissant, ou encore pour un forfait au kilomètre. Mais rappelez-vous surtout que moins vous aurez de sinistre, moins vous risquez de subir une augmentation de votre prime.

Une autre méthode est également de recourir à un comparateur d'assurances en ligne. En moins de 5 minutes et en renseignant quelques informations sur vous et votre voiture, vous aurez accès à une liste de devis assurance auto qui vous permettra de sonder le marché et éventuellement de souscrire une offre moins chère. D'autant plus que le service de comparaison d'assurances est 100 % gratuit et sans engagement !

Influence du bonus malus sur votre prime 

Le CRM (coefficient de réduction majoration) ou bonus malus est un indicateur reflétant votre attitude au volant. Si vous n'avez pas d'accident responsable, votre niveau de bonus va augmenter, diminuant la prime. Si au contraire vous êtes à l'origine de sinistres, votre malus va augmenter, ce qui entraînera une hausse du prix de votre assurance auto.

Chaque année sans sinistre vous fera gagner 5 % de bonus sur le montant actuel de votre prime, tandis qu'un sinistre responsable entraînera une majoration de votre prime de 25 %. Un sinistre au sein duquel la responsabilité est partagée entraînera un malus de 12,5 %. Le calcul de votre CRM s'effectue donc grâce à ces variables. Le bonus maximal à atteindre est le « bonus 50 », c'est-à-dire une diminution de 50 % de votre prime (il peut être atteint au bout de 13 ans sans sinistre). Le malus maximal est quant à lui de 3,5.

Que se passe-t-il si vous ne payez pas votre prime ?

Si vous ne réglez pas à temps votre prime d'assurance auto, votre assureur est en droit de résilier votre contrat. Et pour un conducteur résilié, retrouver un contrat d'assurance auto peut s'avérer difficile. Dans ce cas, il est possible de se tourner vers des assurances spécialisées pour conducteurs résiliés, voire, le cas échéant, contacter le BCT (Bureau central de tarification).

Les dernières actualités de l'assurance auto

vignette verte problème Fin de la vignette verte : une innovation à problèmes

Depuis le mois d'avril de cette année, la France fait ses adieux à la carte verte traditionnelle, un pilier de l'assurance automobile depuis 1986, pour embrasser une ère de digitalisation avec l'introduction du fichier des véhicules assurés (FVA). Cette mutation, qui se veut un progrès technologique, se confronte néanmoins à certains défis.

Lire la suite
Vol de voitures Quelles sont les voitures les plus volées en France ?

Coyote publie chaque année son Observatoire des vols de véhicules.Ce rapport dévoile l'augmentation continue de ces crimes observée depuis plusieurs années. Quelles sont les régions les plus touchées ? Quels sont les véhicules les plus volés ?

Lire la suite
réparation auto Réparations auto : quel impact sur votre prime ?

L'industrie automobile française traverse une période marquée par une augmentation significative des coûts de réparation, selon les dernières études de l'association Sécurité et réparation automobile (SRA) et d'autres organismes de recherche. Cette tendance, observée en 2023, souligne une croissance de 7 % du prix des réparations, influencée par le coût des pièces détachées et de la main-d'œuvre, mais également par des disparités géographiques notables.

Lire la suite
La rédaction d'Assurland
Rédigé par La rédaction d'Assurland

Dernière mise à jour : le 26/02/2024

Découvrir l'équipe rédactionnelle