Comparez gratuitement

Transformez votre voiture thermique en une voiture électrique !

25 oct. 2023 Zoé Dupey 489 vues

Assurance auto Comparez gratuitement

Une technologie encore peu répandue sur les routes françaises se profile à l'horizon : le rétrofit. À l’occasion de la Journée de la filière automobile qui s’est tenue ce mercredi 24 octobre, le gouvernement a clairement affiché sa volonté de promouvoir cette nouvelle pratique. Un plan ambitieux a donc été établi, et celui-ci vise à renforcer l'industrie des kits de conversion électrique.

Rétrofit : en quoi cela consiste ?

Le rétrofit est une opération mécanique qui consiste à substituer le moteur à essence ou diesel ainsi que le réservoir de carburant d'un véhicule thermique par un moteur électrique et une batterie, transformant ainsi le véhicule en un véhicule électrique. Le moteur électrique installé peut être alimenté soit directement par une batterie, soit de manière indirecte par une pile à combustible utilisant l'hydrogène comme source d'énergie.

Depuis le 4 avril 2020, le rétrofit sur un véhicule est autorisé, à condition que l'opération soit réalisée par un professionnel agréé et documentée par une facture. La modification apportée au véhicule ne doit pas entraîner une variation de poids supérieure à 20 % par rapport à l'état initial, et la puissance du moteur électrique doit être équivalente à celle du moteur thermique d'origine.

Le changement principal sur la carte grise concerne la mention "type de carburant / source d'énergie". L'homologation du véhicule n'est pas requise, car les kits utilisés ont déjà été homologués par le professionnel qui réalise le rétrofit. Le véhicule reste soumis aux mêmes contrôles techniques qu'auparavant, selon la même fréquence.

 

"L'enjeu est celui de la décarbonation. La volonté de la France et des pays de l'Union européenne est de réduire drastiquement les émissions de CO2 dans l'atmosphère pour agir efficacement contre le réchauffement climatique. Avec la mobilité propre, le rétrofit apporte sa pierre dans la construction de la transition énergétique", peut-on lire sur le site du gouvernement.

 

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Vers un déploiement plus massif du rétrofit ?

Ces décrets ont été établis à la suite d'un processus technique impliquant des experts du secteur et d'une consultation publique menée du 25 mai au 16 juin 2023. Ils ont pour objectif de simplifier les procédures d'homologation, à la demande des professionnels. 

Plus précisément, ces décrets ouvrent désormais la voie au rétrofit sur des véhicules spéciaux tels que les dépanneuses, les camping-cars, les véhicules accessibles aux personnes en fauteuils roulants, les grues mobiles, et autres. De plus, ils détaillent les informations que le vendeur doit fournir à l'acheteur concernant les émissions de gaz à effet de serre évitées en moyenne sur une période de 10 ans grâce à la conversion de son véhicule en électrique. Le gouvernement souhaite également monter au créneau pour définir un cadre européen pour ces kits de conversion électrique. Des initiatives qui semblent plutôt bien accueillies par les professionnels du secteur.

En avril, bien que le gouvernement avait préalablement déclaré son intention de renforcer les incitations financières pour ce type de véhicules,  les détails concernant le montant de ces aides restent à préciser, de même que pour le nouveau bonus écologique. Actuellement, les primes pour le rétrofit peuvent atteindre jusqu'à 6 000 euros pour les voitures de particuliers et 10 000 euros pour les véhicules utilitaires légers. Les résidents ou travailleurs dans des zones à faibles émissions (ZFE) peuvent également bénéficier de primes supplémentaires allant de 1 000 à 3 000 euros.

L'installation des kits de conversion représente un coût moyen de 15 000 à 20 000 euros, une somme significative. Cependant, le gouvernement affirme que ces coûts demeurent deux à trois fois moins élevés que l'achat d'un véhicule électrique neuf de la même catégorie. De plus, le gouvernement rappelle que ces tarifs pourraient baisser à mesure que le rétrofit gagne en popularité.

 

“Même si les ventes de véhicules électriques progressent régulièrement, il est nécessaire d’agir sur ce parc de véhicules via des opérations de rétrofit qui permettront de remplacer les moteurs thermiques par des propulsions à moindre émission. Grâce à ces trois arrêtés, l’activité des industriels du rétrofit en sera facilitée et cette filière naissante pourra accélérer son développement”, commente Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie de France. 

 

Une pratique vraiment rentable ?

Le prix pourrait ne pas être le seul point de friction concernant l’adoption de cette nouvelle pratique. En effet, l'autonomie limitée des véhicules soumis à une opération de rétrofit pourrait être un facteur susceptible d'inquiéter les consommateurs. 

Par exemple, les kits proposés par R-Fit offrent une autonomie de 80 à 90 kilomètres, tandis que la solution de Tolv pour le Renault Trafic garantit 123 kilomètres en cycle WLTP. Ces performances sont en net décalage par rapport aux véhicules électriques neufs, qui proposent en moyenne une autonomie d'environ 500 kilomètres. C'est pourquoi d'après Antoine Desferet, ces caractéristiques justifient la focalisation prioritaire du développement du rétrofit sur le marché des vans et des fourgons

 

“Ces véhicules opèrent principalement au cœur des Zones à Faibles Émissions (ZFE) et parcourent des distances limitées. Ils sont couramment utilisés par des livreurs, des artisans et des collectivités dans des zones géographiques bien définies. Par conséquent, selon nous, le rétrofit convient parfaitement aux besoins des professionnels. Toutefois, il pourrait également être adapté aux particuliers si certaines questions économiques sont résolues”, conclut Antoine Desferet.

L'expansion croissante des Zones à Faibles Émissions (ZFE) dans les grandes villes européennes pourrait impulser la croissance du secteur du rétrofit. Bien que les ventes de véhicules électriques neufs aient connu une augmentation de 45 % depuis le début de l'année 2023 par rapport à l'année précédente, cette pratique pourrait se démocratiser dans les années à venir, du moins chez les professionnels.

Il est estimé qu'en 2035, environ 20 millions de véhicules émetteurs de CO2 circuleront toujours en France, soit la moitié du parc automobile du pays. D'où l'urgence de trouver des solutions pérennes pour remplir les objectifs de décarbonisation fixés par l’État.

Assurland.com vous aide à mieux comprendre l'assurance auto

Voiture-jeune-conducteur Guide 2024 : Sélection de voitures idéales pour jeunes conducteurs

Acquérir une voiture est souvent complexe. Mais cette tâche est encore plus ardue pour un jeune conducteur : petit budget, surprime pour l'assurance, la question de la marque, du modèle, de la puissance...

Lire la suite
ethanol-biocarburant-flexfuel-chevrolet-tahoe Guide 2024 pour l'installation de boîtier éthanol dans votre véhicule

De plus en plus de Français se mettent au superéthanol ou « E85 » et leurs arguments sont nombreux : ce biocarburant est deux fois moins cher que l'essence ou le diesel, il est plus « propre » et le maillage en stations-service s'améliore de jour en jour. Fabriqué à base de végétaux, il est surtout populaire en France, au Brésil, en Thaïlande, aux États-Unis et en Suède.

Lire la suite
Quels sont les avantages et risques d’'acheter une auto aux enchères ? Guide pour réussir votre achat de voiture aux enchères en 2024

Acheter son véhicule aux enchères peut s'avérer être une bonne affaire. Entre la vente de flotte et les automobiles saisies, bon nombre de ventes aux enchères permettent d'acquérir une auto. En règle générale on estime cette opération permet de faire une économie de 20 à 50 %. Malgré de multiples avantages, certaines précautions sont à prendre. Focus sus les avantages et risques d'un achat d'automobile aux enchères.

Lire la suite
podium-meilleure Les marques de voitures les plus fiables en 2024 : Classement officiel

Plusieurs critères influencent la fiabilité d'un véhicule, tels que son âge. Mais saviez-vous que la marque et le modèle d'une voiture peut aussi être déterminant ? En effet, certaines marques automobiles ont une réputation de produire des voitures plus fiables que d'autres. Ainsi, faire le choix d'une voiture fiable peut vous permettre de réduire les coûts d'entretien à long terme. Voici notre liste des voitures les plus fiables disponibles sur le marché.

Lire la suite
voiture occasion Comment trouver une voiture d'occasion abordable en 2024 ?

Si vous êtes à la recherche d'une voiture à petit prix, vous êtes au bon endroit. Dans cet article, nous vous proposons un guide des meilleures voitures d'occasion à un prix raisonnable. Nous vous donnerons des conseils pour trouver la voiture la plus adaptée à vos besoins et vous éviter des mauvaises surprises.

Lire la suite
dacia-sandero Sélection 2024 de voitures neuves à prix compétitif : Guide d'achat

Trouver une voiture neuve pas cher peut être un défi, mais reste possible. Il existe différentes manières de trouver des véhicules neufs à bas prix, notamment en comparant les prix, en recherchant des offres spéciales et en sachant vers quels modèles se tourner.

Lire la suite