Assurance moto

Des vélos offerts à des élèves pour limiter le bus scolaire

Publié par le , Mis à jour le 20/08/2019 à 16:06

Les élèves habitants à moins de 3km de leur établissement pourront bientôt aller à l'école en vélo

La ville de Lunéville en Meurthe-et-Moselle souhaite prêter 400 vélos à des collégiens et lycéens pour supprimer cinq lignes de bus. Du côté des parents, l’idée fait débat.

5 lignes de bus scolaire concernées

C’est une idée intéressante qui fait actuellement débat au sein de la population de Lunéville. La communauté de communes de cette petite ville de Meurthe-et-Moselle de quasiment 20 000 habitants souhaite supprimer cinq lignes de bus scolaire. Des lignes qui transportent quotidiennement 250 élèves habitant à moins de trois kilomètres du collège ou du lycée. Afin de compenser la suppression de ces lignes de bus, les élus locaux ont eu l’idée d’offrir aux élèves concernés …des vélos. Si l’idée est pour le moins originale, de nombreux parents sont sceptiques. Si bien que le président de la communauté de communes a dû faire un rétropédalage en annonçant la conservation de la desserte de bus jusqu’à la fin 2018 au lieu des vacances de printemps rapporte France Bleu. Les élus souhaitent initier davantage les élèves à la pratique du vélo alors que les parents mettent en avant l’aspect sécuritaire. Les discussions sont toujours en cours pour trouver la meilleure des solutions.

400 vélos pour un coût de 200 000 euros

Outre le développement du vélo chez les collégiens et les lycéens, la pratique devrait permettre de faire des économies à la communauté de communes. Les bus scolaires coûtent 160 000 euros pour transporter des élèves habitant à moins de trois kilomètres de leur établissement scolaire.

Les 400 vélos vont être achetés pour un coût de 200 000 euros. Les élèves pourront obtenir une formation ainsi qu’un gilet jaune et un casque. Les vélos seront prêtés aux élèves et entretenus par une association.  

En septembre dernier, le gouvernement a lancé son plan vélo. Un grand plan national qui a pour objectif d’inciter les Français à se déplacer à bicyclette. L’État souhaite multiplier par trois le nombre de trajets en vélo en l'espace de sept ans. Actuellement, les trajets en vélo ne représentent que 3% des déplacements. La moitié des trajets quotidiens n’excèdent pas 5 km. Pour motiver les Français à enfourcher une bicyclette, de nombreuses mesures ont été annoncées comme la création de parkings pour les vélos, la création de plaque d’immatriculation ou encore des « sas vélo » pour protéger un peu plus les adeptes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES