Assurance moto

Sécurité routière : Mon Vélo Est Une Vie propose de former les scootéristes

Publié par le

Les scootéristes formés à être plus attentifs aux cyclistes

L’association de cyclistes Mon Vélo Est Une Vie souhaite réduire les incivilités sur la route entre les conducteurs de scooter et les cyclistes, piétons et autres usagers. Une formation vélo est proposée aux scootéristes pour les sensibiliser aux dangers.

Sensibiliser les scootéristes aux dangers de leur conduite

Apprendre à circuler à vélo pour réduire les risques. La cohabitation entre les conducteurs de scooters et les autres usagers peut parfois s’avérer compliquée. Pour améliorer la sécurité, l’association Mon Vélo Est Une Vie a mis en place une formation destinée aux scootéristes. Cette dernière doit permettre aux conducteurs de ces deux-roues de se sensibiliser aux dangers de leur conduite pour les cyclistes, piétons et autres usagers. « A l’origine, nous réclamions que les auto-écoles fassent pédaler les apprentis conducteurs une heure, mais cela semblait trop compliqué. Alors, nous commençons par les professionnels les plus volontaires », explique le président de l’association, Théo Bartuccio.

Félix, première entreprise à tenter l’expérience

Leader sur le marché des taxis scooters électriques, Félix est la première entreprise à tenter l’expérience. Dix chauffeurs de la société vont ainsi se rendre à des cours théoriques avant de passer à la pratique sous l’œil attentif de Théo Bartuccio. Par le biais de ces modules, Théo Bartuccio souhaite réduire le risque d’accidents.

De son côté la Sécurité routière voit cette initiative d’un bon œil. « Toutes les initiatives sur le thème Vis ma vie de... sont toujours une bonne idée », estime, Anne Lavaud, déléguée générale de la Prévention routière. D’après elle, la mortalité sur la route progresse fortement chez les usagers de deux-roues : + 21 % de tués par rapport à 2010. Une hausse encore plus marquée chez les cyclistes. « A vélo, on est plus vulnérable qu'à moto, impossible de prendre de la vitesse pour se sortir d'une situation », remarque d’ailleurs Laurent Rousseau, l'un des premiers formés.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES