Comparez gratuitement les assurances auto

Sécheresse 2022 : 3/4 des sinistres n'ont pas été indemnisés

13 janv. 2023 Quentin Bas Lorant 199 vues

La facture totale des catastrophes naturelles, entre janvier et septembre 2022, a été estimée à 4,3 milliards d’euros, soit presque 1 milliard d’euros de plus que les années précédentes. Sur cette période, ce sont 1,2 million de sinistres qui ont été déclarés. Mais, en bout de course, combien d’assurés seront réellement indemnisés ? 

La question vaut particulièrement pour les dommages liés à la sécheresse, qui dont les causes sont difficilement décelables. L’été dernier, ces dégâts ont été estimés entre 1,9 et 2,8 milliards d’euros, pour environ 30 000 sinistres. Or, de nombreux assurés ignorent que ce sinistre peut être indemnisé au titre des catastrophes naturelles. Tandis que ceux qui le savent, obtiennent rarement gain de cause. C’est ce qui ressort d’un sondage que nous avons réalisé en décembre 2022 auprès de 150 propriétaires de maison.

En France, plus de la moitié des maisons individuelles (54 %) sont exposées au risque de sécheresse fort ou moyen. Un phénomène que les tendances météorologiques vont accentuer dans les années à venir. 70% des personnes interrogées par Assurland.com en d’ailleurs déjà remarquées des fissures sur leur propre logement. Mais seulement 30% d’entre elles ont déclaré un sinistre. Pour les 70 % restant, plus de la moitié n'était pas au courant que cela pouvait être pris en charge par leur assurance. 

La méconnaissance, frein n°1 à la déclaration d’assurance

À la question "Après avoir remarqué des fissures, pour quelle raison n’avez-vous pas déclaré de dégâts liés à la sécheresse auprès de votre assureur ?", les internautes ont répondu :

CP secheresse graphique 1

Il y a donc sur le sujet un réel manque d’information à destination des assurés. Par ailleurs, pour plus d’un tiers des répondants, la démarche n’a pas été possible, car le sinistre ne remplissait pas les conditions d’indemnisation au titre du régime "Cat Nat"

Pour rappel, pour être indemnisé par ce régime datant de 1982, il faut :

  • être couvert par une assurance habitation ;
  • que la commune de résidence fasse l’objet d’un arrêté de catastrophe naturelle ;
  • que les fissures soient la conséquence d’un phénomène bien particulier : "le retrait-gonflement des sols argileux", qui est provoqué par la sécheresse. 

Refus d’indemnisation pour 81% des sinistrés

Pour les propriétaires ayant déclaré des fissures à leur assureur, 80,8% n’ont pas reçu d’indemnisation. La raison principale (pour 71,5 % des sinistrés) : l’expert n’a justement pas pu établir que les fissures ont été causées par ce phénomène de retrait-gonflement du sol suite à un épisode de sécheresse.  

À la question "À la suite de votre déclaration de sinistre, savez-vous pour quelle raison vous n’avez pas encore été indemnisé ?" :

CP secheresse graphique 2
bloc-cta-habitation
Votre assurance habitation à partir de 47€ par an

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !