Revue de presse

Les assureurs auto carburent au super-bonus

Publié par le , Mis à jour le 08/12/2010 à 14:12 , Source : Challenges
Fini, la guerre des tarifs, les compagnies rivalisent désormais de bonus exceptionnels accordés aux meilleurs conducteurs sur leurs cotisations. Comparatif des six principales offres

Après trois années consécutives de baisse, les compagnies d'assurances indiquent les unes après les autres une stabilisation des tarifs. Daniel Havis, le président du Gema, le Groupement des entreprises mutuelles d'assurances (40% du marché), a d'ailleurs annoncé la couleur en octobre : «La baisse est terminée, c'est sûr!» a-t-il prévenu.

La Maif a ouvert le bal en annonçant des changements de cotisations compris entre «-1,5 et +4,5%». Or, depuis 2005, les tarifs du quatrième assureur automobile de France baissaient de 2 à 6% par an. Les raisons de cette volte-face ? Les mêmes que celles des autres assureurs, explique Stanislas Di Vittorio, le président d'Assurland, courtier en contrats auto : «Une explosion de coûts des sinistres, à la fois sur le plan des réparations automobiles et des coûts de chirurgie et de rééducation des blessés.»
Comment, dans ces conditions, continuer à défendre ses parts de marché, voire à en gagner ? Les assureurs ont trouvé la solution cet été : plutôt que de se battre sur les tarifs, pourquoi ne pas retenir les bons clients, en leur offrant un super-bonus ? Normalement, un bon conducteur doit attendre treize ans pour atteindre le bonus maximal, qui diminuera de 50% sa cotisation. Impossible d'obtenir plus. Et, en cas d'accident responsable, sa cotisation augmentera de 25%, alors qu'elle ne baissera que de 5% par année sans accident ! La Maaf a donc lancé le bonus à vie, la Matmut, le bonus à 65%. Les autres s'y mettent peu à peu. Et ceux qui, comme AGF, Gan et Aviva, et la plupart des bancassureurs, n'ont pas emboîté le pas font aujourd'hui figure de perdants. Quels sont les avantages et les pièges de ces offres ? Notre enquête, assureur par assureur.

Notre conducteur type
Pour comparer les offres, nous avons pris les tarifs pour un conducteur habitant Lyon et propriétaire d'une Peugeot 308 1,6 L.

Le Bonus longue durée, d'Axa
Avec ses 4 millions d'assurés automobile, le deuxième assureur du marché français a récemment lance, en réponse a l'offensive de la Maaf et de MMA, le Bonus longue durée. L'offre garantit aux assurés qui sont au bonus maximal (50%) depuis plus de trois ans de pouvoir conserver leur réduction de prime, même quand ils ont eu un second accident responsable dans l'année.

Notre avis. L'offre d'Axa reprend les conditions du Bonus à vie de MMA-Maaf, sauf l'essentiel : la durée à vie.

Le Bonus Matmut
Depuis plusieurs années, la mutuelle (2,4 millions de véhicules assurés) accorde un «cadeau», le Bonus Matmut, à ses conducteurs ayant déjà un bonus de 50% sans aucun accident responsable. Ce bonus consiste tout simplement à laisser progresser le bonus-malus jusqu'à 65% en accordant chaque année trois points de plus de rabais !
S'y ajoute un Bonus famille qui donne lapossibilité aux jeunes conducteurs de bénéficier du tarif lié au bonus de leurs parents.

Notre avis. La Matmut milite depuis longtemps pour davantage de sécurité, et a opté pour un système plus vertueux que les nouvelles offres de ses concurrents, puisqu'il récompense surtout les conducteurs ayant le moins d'accidents.

Le Bonus Plus, de GMF
Cela fait plus de vingt ans que la mutuelle offre un rabais supplémentaire a ses très bons conducteurs, même à ceux qui viennent de souscrire un nouveau contrat chez elle. Seule condition : déjà bénéficier d'un bonus de 50% et avoir son permis de conduire depuis au moins quinze ans.
Le calcul est simple : 5% de réduction supplémentaire les trois premières années, puis 10% au bout de trois années supplémentaires sans accident responsable et 15% pour les suivantes. Et cela «à vie», puisque ces réductions de tarifs ne sont pas remises en cause en cas d'accident responsable.

Notre avis. Un bon système. Le client ayant acquis 50% de bonus (les deux tiers des clients de la GMF) peut même bénéficier de ces réductions supplémentaires sur tout nouveau contrat d'assurance auto ou deux-roues souscrit à la GMF. Les tarifs de nos simulations incluent une garantie conducteur.

Le Bonus double effet, de MMA
La mutuelle, qui compte 1,78 million de véhicules assurés, a une offre légèrement différente de celle de son partenaire Maaf, puisqu'elle est en deux étapes. La première, c'est un calcul accéléré du bonus : les assurés parviennent au bonus maximal en huit ans au lieu des treize années habituelles. S'y ajoute un Bonus à vie, réservé aux «bonus 50%» depuis plus de trois ans qui peuvent aligner vingt-quatre mois sans accident responsable; avec les mêmes conditions que la Maaf en cas d'accident responsable. En réalité, le bonus-malus évoluera normalement, et donc diminuera si le conducteur est responsable d'un sinistre, mais cette variation sera sans conséquence sur le tarif : autrement dit, l'assureur fera «cadeau» de l'augmentation prévue.

Notre avis. Une offre intéressante, même si MMA se réserve le droit d'exclure du dispositif les conducteurs non civiques (délit de fuite, défaut de paiement...).

Le Bonus à vie, de la Maaf
Le cinquième assureur automobile français, avec ses quelque 3,2 millions de véhicules assurés, a lancé à la fin de l'été, en même temps que MMA, une opération marketing de grande ampleur sur le thème du Bonus à vie, qui a suscité une vague de demandes d'information de la part de ses sociétaires... et des clients de ses concurrents. La formule est alléchante : elle prévoit que les conducteurs qui bénéficient déjà du bonus maximal de 50% depuis au moins trois ans et qui n'ont pas eu d'accidentresponsable au cours des vingt-quatre derniers mois le conservent aussi longtemps qu'ils restent à la Maaf, et ce même s'ils venaient à être responsables de plus d'un accident.

Notre avis. L'offre est intéressante, même si le cadeau n'est pas aussi généreux qu'il y paraît : le Code des assurances prévoit en effet déjà que celui qui est au bonus maximal depuis au moins trois ans ne perdra pas son bonus s'il a un accident responsable dans l'année. Comme la probabilité d'en avoir un, pour ces bons conducteurs, est déjà faible, celle d'en avoir deux ou plus est, elle, très, très faible.

Le Bonus Macif
Le premier assureur auto de France, avec 13% du marché et 5,5 millions de véhicules assurés, n'a pas proposé de «super-bonus» depuis l'offensive MMA-Maaf, car il a déjà, depuis longtemps, mis en place une offre à destination des bons conducteurs. Il accorde à ses assurés ayant le bonus maximal (50%) une réduction supplémentaire équivalant à 5 points de bonus pour chaque année de sinistre, avec un plafond de 65%. Plus de 2,5 millions de personnes en profitent déjà.

Notre avis. Un effort de longue date. Qui s'accompagne du maintien de ces avantages pour les assurés ayant le bonus maximal depuis trois ans, en cas de sinistre responsable.


 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.