Spots et interviews TV

Bilan après les orages

Publié par le , Mis à jour le 14/06/2018 à 10:26 , Source : BFM-TV

Après 3 semaines d’alerte vigilance après les épisodes orageux en France, l’émission Focus Première de BFM TV a invité Stanislas di Vittorio pour son expertise en assurance.

La vague de chaleur de fin mai et début juin, bien au-dessus des normales saisonnières a provoqué les orages et des inondations quasi continus durant 3 semaines.

Quel bilan chiffré après ces dégâts ?

Stanislas di Vittorio, DG du comparateur d’assurances Assurland.com, invité de BFM témoigne : « on n’a pas de premiers chiffres sur le montant des dégâts ».

Stanislas di Vittorio interviewé par BFM TV

« Mais pour donner quelques ordres de grandeur, typiquement en France quand il y a des inondations, la facture va de quelques centaines de millions à 1 milliard et demi. Là où c’est très particulier aujourd’hui, c’est que d’habitude nous sommes sur des inondations provoqué par des pluies de plusieurs semaines, l’eau met très longtemps à monter sur une zone assez large et longtemps à évacuer. Là, c’est national mais c’est très localisé, l’eau monte très rapidement de manière très localisée et elle reflue très rapidement. C’est un phénomène relativement atypique ».

« Tant qu’on aura pas les chiffres des assureurs avec les indemnisations, ça va être difficile de mettre des chiffres sur les dommages ».

Les Français sont-ils assurés contre ce risque classique ?

« Catastrophe naturelle ou pas, les gens qui seront remboursés sont ceux qui sont assurés. Vous n’êtes pas assuré, vous ne serez pas remboursé ».

La garantie inondation est dans tous les contrats, moyennant une franchise, un reste à charge, mais les gens assurés seront indemnisés, sans même l’annonce de l’état de catastrophe naturelle.

Stanislas di Vittorio interviewé par BFM TV

Si vous êtes victime d’inondation, que vous êtes indemnisé mais que votre assureur ne renouvèle pas votre contrat… « L’assureur a le droit de résilier un contrat s’il estime que le risque est trop important ».

Le coût pour les assureurs de plus en plus lourd…

Une étude de la FFSA explique que par rapport aux 20 dernières années, les 20 prochaines vont coûter 2 fois plus chères en remboursements des catastrophes naturelles. Stanislas di Vittorio répond : « Absolument. Cela veut dire que les primes d’assurance vont sur les 20 prochaines années augmenter »

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/des-orages-devastateurs-1082713.html

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.