Spots et interviews TV

Comment est-on indemnisé en cas de catastrophe naturelle ?

Publié par le , Mis à jour le 09/10/2018 à 09:54 , Source : BFM-TV

L’état de catastrophe naturelle a été décrété en raison des fortes intempéries qu’a connu la France ces dernière semaine. Interview de Stanislas di Vittorio, fondateur du comparateur d’assurances Assurland.com, au sujet des dégâts subits par certaines régions française.

Etat de cat’nat’ : ça signifie quoi ?

Stanislas di Vittorio, expert de l’assurances et fondateur du premier comparateur d’assurances en France Assurland.com explique : « l’état de catastrophe naturelle c’est une décision interministérielle ». « Cela a plusieurs conséquences pour les sinistrés : la première, ils ont plus de temps pour déclarer leur sinistre ; la deuxième c’est que le reste à charge – la franchise – sera inférieure et la troisième, les assureurs sont dans l’obligation de commencer à rembourser les sinistrés plus vite »

Stanislas di Vittorio interviewé par BFM TV

Côté démarches, le directeur général d’Assurland.com développe les étapes à respecter :

  • Protéger ce qui peut l’être afin que les dégâts ne s’aggravent pas, sinon c’est à la charge du sinistré
  • Déclarer le sinistre à son assureur, afin que l’expert passe le plus vite possible
  • Documenter les dommages, conserver les preuves du sinistre (photos, factures, films, etc.)

Comment les assureurs appréhendent-ils ces changements climatiques ?

 Avec de plus en plus de phénomènes climatiques extrêmes :

  • Episodes orageux
  • Record de neige dans les massifs français
  • Les ouragans qui ont sévi dans les Antilles
  • Etc.

La température moyenne du globe a pris près de 1°C en un siècle, ayant pour conséquence la disparition de banquise d’été dès 2035 / 2040. Les conséquence à long termes, le réchauffement de l’océan et de plus gros changements climatiques (type tempêtes, ouragans, etc.).

Stanislas di Vittorio interviewé par BFM TV

Côté assureurs, ces risques sont-ils pris en compte ? Les assureurs distinguent déjà ces assurances dites « catastrophe naturelle » des assurances classiques. Les catastrophes naturelles ayant lieu de manière de plus en plus courantes, les assureurs imposent des augmentations plus ou moins lourdes de ces prime de cat’ nat’ ; un tendance qui dure depuis maintenant une bonne dizaine d’années, explique Stanislas di Vittorio.

A côté de ces changements climatiques, Stanislas di Vittorio rappelle également que l’Etat a laissé construire des habitations dans des zones à risques connues, subissant de nombreux dégâts.

La vidéo en direct :

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/orages-la-france-n-en-a-pas-fini-1080651.html

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.