Spots et interviews TV

Intempéries dans le Gard : quelles indemnisations ?

Publié par le , Mis à jour le 09/10/2018 à 10:55 , Source : BFM-TV

Suite à de violents orages qui se sont abattus sur le département du Gard le 9 aout dernier, le département a dû faire face à une brusque montée des eaux. Résultat des courses : des dégâts matériels, parfois corporels, et désormais les démarches d’indemnisation.

Interview de Stanislas di Vittorio sur BFM TV

Les sinistrés vont-ils pouvoir être indemnisés ?

Quelles sont els conditions pour être indemnisé après la montée des eaux ? Pour répondre à cette question, Stanislas di Vittorio, directeur général du comparateur d’assurances Assurland.com est l’invité de BFM TV :

« Aujourd’hui on n’est pas dans le cadre d’une catastrophe naturelle, en tous cas l’état de catastrophe naturelle n’a pas été déclaré, donc on est dans le cadre de sinistre classique d’assurance. Les assurés doivent donc faire leur déclaration à l’assureur. Typiquement quand ce ne sont pas des sinistres individuels, les assureurs ont tendance à laisser un peu plus de temps que d’habitude. Légalement c’est 5 jours ouvrés mais les assureurs laissent dans ce genre de situation, plus de temps. Ensuite intervient l’expert d’assurance en cas de dégâts importants. »

« D’abord il faut protéger ce qu’on peut pour que les dégâts ne s’aggravent pas. Il faut ensuite rassembler le maximum de preuves pour être indemnisé de la meilleure façon possible. Et enfin de déclarer le tout à l’assureur et le relancer pour que l’expert passe le plus vite possible.

Est-ce que ce n’est pas mieux de choisir son propre expert plutôt que celui de l’assureur ?

Stanislas di Vittorio : « vous pouvez choisir votre propre expert mais de toutes facons l’assureur va envoyer son propre expert. Donc ca n’accélèrera pas la procédure.»

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/intemperies-dans-le-gard-l-heure-de-la-reconstruction-22-1094223.html

Article précédent
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.