Ce qu'il faut savoir pour rouler... en Italie

Publié par La rédaction le 04/08/2013 à 15:28 , Mis à jour le 05/07/2022 à 11:16

Les règles s’appliquant aux conducteurs ne sont pas les mêmes dans les différents pays d’Europe. Entre la conduite en France et la conduite en Italie, il existe quelques différences à ne pas négliger sous peine d’écoper d’une amende. Vous envisagez justement de rouler dans ce pays ? Voici quelques conseils pour bien conduire en Italie et éviter de commettre des infractions qui pourraient de ne pas être prises en charge par votre assurance automobile. Vous pouvez aussi obtenir des devis d'assurance auto adapté sur notre site.

Rouler en Italie

La conduite se fait à droite sur le territoire italien et le dépassement s’effectue sur la gauche. La conduite est formellement proscrite au niveau des bandes d’arrêt d’urgence. Entre chaque véhicule, une distance de sécurité doit être respectée pour amoindrir voire éviter les collisions.

Concernant le stationnement, pour reconnaître les places gratuites, référez-vous à la couleur des lignes : le blanc signifiant la gratuité. La couleur bleu indique qu’il faut payer. Le jaune est utilisé pour renseigner un stationnement réservé.

A souligner qu’à proximité du centre-ville des grandes cités italiennes, la plupart des stationnements sont payants.

La règle du trafic limité

Il existe, en effet, des ZTL ou Zones à Trafic Limité au sein desquelles il n’est pas possible de circuler librement. Cette disposition a été prise dans la majorité des grandes villes, et plus précisément au niveau des quartiers historiques.

Afin de rouler dans ces zones, les automobilistes doivent justifier d’une autorisation spéciale à demander auprès de la mairie concernée. Ce document n’est pas nécessaire si l’interdiction est en vigueur uniquement durant des horaires préalablement établis.

Avant de conduire en Italie, il vaut mieux vous renseigner sur ces zones. En effet, malgré la présence de panneaux de signalisation, il peut s’avérer difficile de les repérer. Tout contrevenant est passible de deux amendes.

Quelle que soit la zone de circulation, un conducteur venant de l’étranger est tenu d’apposer un signe permettra de reconnaître sa nationalité à l’arrière de sa voiture.

Les équipements obligatoires

En dehors des règles de circulation, il existe des équipements qu’un automobiliste doit avoir à disposition. C’est notamment le cas du triangle de pré-signalisation à mettre bien en vue en cas de panne en cours de route.

Parmi ces équipements, on retrouve également les bretelles et le gilet rétro-réfléchissants. Ceux-ci sont à porter à l’intérieur du véhicule en cas de conduite hors agglomérations, de nuit ou lorsque la visibilité est médiocre.

Enfin, le port de la ceinture de sécurité est impératif pour toute personne présente dans un véhicule.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

CONSEILS POUR ACHETER SA NOUVELLE VOITURE