Le futur de l'automobile de luxe est-il électrique ?

Publié par Théophile Robert le 23/10/2019 à 16:20 , Mis à jour le 07/09/2022 à 11:13

À hydrogène, aux biocarburants, électrique... les alternatives à la voiture thermique sont de plus en plus nombreuses et populaires. Si elles peinent encore à convaincre en France, les voitures électriques disposent d'atouts non-négligeables.

L'électrique : plus avantageux en haut de gamme

Cela pourrait sembler paradoxal, mais le haut de gamme est bien le secteur le plus avantageux concernant la voiture électrique. Premièrement, il faut prendre en compte l'argument technique. Grâce à leurs dimensions plus importantes, les modèles haut de gamme permettent d'embarquer une batterie plus grande, et donc de plus grande capacité.

La différence de coût habituelle entre électrique et thermique sera également moins importante en haut de gamme. En effet, le coût de l'accumulateur (environ 40% de la valeur du véhicule) sera compensé par la marge plus importante réalisée sur un tel modèle par la marque. De plus, la voiture électrique dispose naturellement d'avantages avant tout dédié au luxe : les véhicules sont très silencieux, disposent de technologies de pointe, sont « connectés » et leur habitacle n'est pas sans rappeler celui d'un engin venu du futur.

Des équipements exclusifs

Tesla est le premier constructeur à avoir véritablement misé sur l'électrique. Mais aujourd'hui, c'est un segment qui ne cesse de séduire toujours plus de marques soucieuses de ne pas se laisser devancer technologiquement. Sur la Model S de la marque, qui est une des références dans le domaine de l'électrique de luxe, on retrouve par exemple une transmission intégrale électrique qui permet au modèle Ludicrous Performance de voler le 0 à 100km/h en 2,6 secondes seulement. C'est une performance similaire à celle de la prestigieuse Porsche 918 Spyder !

À l'intérieur, le conducteur se retrouver plongé dans une atmosphère à la fois sobre et luxueuse. L'habitacle possède un écran tactile de 17 pouces orienté vers le conducteur pour une ergonomie maximale. Il gère la majorité des fonctions de la Model S (ouverture du toit panoramique, climatisation, radio...). L'intérieur est silencieux grâce à un traitement acoustique « digne d'un studio d'enregistremet », selon Tesla.

Le constructeur californien a également développé un mode « Autopilot », qui marque un pas de plus vers la conduite autonome. Et le système a déjà fait ses preuves ! Aux États-Unis, certains conducteurs se sont même endormis au volant de véhicules équipés de ce système. En février 2019, l'Autopilot de la marque d'Elon Musk a été homologué en Europe (avec tout de même quelques limites, notamment en terme de durée).

Du côté des autres marques, Porsche propose sa Taycan équipée d'un panneau numérique futuriste, qui offre elle aussi de belles performances avec un 0 à 100km/h en 2,8 secondes. Audi possède l'e-tron, un SUV offrant une autonomie qui n'a pas à rougir (entre 300 et 400 km) et un grand confort. Chez Mercedes, on mise sur l'EQC, un SUV électrique aux dimensions impressionnantes. Jaguar n'est pas en reste avec son I-Pace, un (autre) SUV au courbes agressives.

Ce qui différencie aussi les voitures électriques de leurs cousines thermiques, c'est bien l'usage d'un frein moteur naturel permis par sa motorisation. Très efficace, il permet de ralentir rapidement, voire de stopper le véhicule tout en préservant la mécanique de freinage.

Entre un véhicule thermique et un véhicule électrique, les pouvoirs publics ont choisi leur camp. Même si le niveau des émissions des voitures électrique apparait sous-estimé, ce sont bien ces dernières que les politiques écologiques souhaitent favoriser. 

La possibilité d'acheter une voiture haut de gamme sans payer le malus écologique

La grille du malus écologique (aussi appelée éco taxe) a été instaurée en 2008, et elle pénalise actuellement de nombreux automobilistes qui souhaitent acquérir des voitures haut de gamme ou dites de prestige. On trouve en effet parmi ces modèles de nombreux véhicules sportifs ou imposants en taille (de type SUV) et qui comptent parmi les plus polluants.

Tout le dispositif du malus écologique vise justement à dissuader les conducteurs de se tourner vers ces voitures qui peuvent générer de forts taux d'émissions. Le malus écologique consiste à s'acquitter d'une taxe au moment de l'immatriculation, en fonction du niveau d'émission du véhicule. Pour les voitures présentes sur le segment luxe, le malus écologique peut être particulièrement dissuasif, car le prix d'achat du véhicule est déjà très onéreux, et le malus vient s'y ajouter.

Si cette mesure ne concernait au début que les voitures aux gabarits imposants, le barème se durcit maintenant d'année en année : le déclenchement du malus (en 2021) se fait à partir de 133 grammes de CO2 émis par kilomètre. Avec ce niveau d'émission, il faut s'acquitter de 50 euros en plus du prix d'achat du véhicule neuf. Mais à chaque gramme de CO2 en plus, le malus se durcit : il va de 50 euros à 30 000 euros.

Ce dernier échelon est réservé aux véhicules les plus polluants du marché, qui sont le plus souvent de voitures haut de gamme. Et ce super malus augmente lui aussi, puisqu’en 2020 il était de 20 000 euros pour des émissions supérieures à 213 g de CO2 par kilomètre.

Face au malus écologique, les véhicules électriques sont gagnants : ils se situent sous le seul de déclenchement du malus, et né génèrent donc pas de frais supplémentaires pour les acheteurs. Faire le choix d'une voiture électrique positionnée sur le segment luxe permet donc de s'offrir un véhicule performant et haut de gamme sans avoir à s'acquitter du malus écologique.

La borne de recharge : une contrainte de moins en moins importante

Pour 54% de Français, le manque de bornes de recharge est un cruel frein à l'acquisition d'un véhicule électrique. Pour autant, ces infrastructures sont de plus en plus répandues. Telsa a déjà installé 70 superchargeurs sur le sol Français tandis que le réseau Ionity, qui permet de recharger les modèles Audi, BMW, Mercedes, Ford, Volvo, Jaguar, PSA (Peugeot, Citroën, DS Automobiles, Opel), Hyundai, Kia, mais aussi Tesla est encore en cours de déploiement (20 stations en France, 150 en Europe depuis ce mois d'Octobre avec pour objectif 400 à la fin de l'année 2020).

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

CONSEILS POUR ACHETER SA NOUVELLE VOITURE