Assurance auto

Assurance auto : Zego, première assurtech britannique valorisée plus d'un milliard de dollars

Publié par le , Mis à jour le 16/03/2021 à 18:44

L'assurtech Zego va devenir la première néoassurance britannique à être valorisée à plus d'un milliard de dollars. Une performance qu'elle doit à une toute récente campagne de financement, ainsi qu'à son offre d'assurance auto flexible à destination des professionnels, et, peut-être bientôt, des particuliers.

Une levée de 150 millions de dollars qui embellit le premier trimestre 2021

Après une année 2020 plutôt réussie malgré la crise, l’écosystème assurtech semble également bien se porter à l’abord de la fin du premier trimestre 2021. La récente levée de fonds de 150 millions de dollars par Zego le 11 mars dernier s’inscrit dans cette bonne dynamique, de même que celles de Leocare (15 millions) et de Lovys (17 millions).

Mais Zego est un nom peut-être moins familier que les deux néoassurances habitation précédemment citées. Cette startup britannique spécialisée dans l’assurance automobile est pourtant déjà bien présente en France, mais proposent encore peu de services aux particuliers.

Pour l’heure, cette assurtech s’adresse en effet aux professionnels et entreprises disposant d’une flotte de véhicules, en leur promettant de faire des économies. Le contrat proposé par Zego se veut en effet très flexible, et avec une évolution du tarif en fonction de l’utilisation des véhicules. 

Une offre adaptée aux incertitudes économiques et sanitaires

Une offre particulièrement intéressante dans un contexte de restrictions de déplacements et d’incertitudes commerciales. Avec une proposition similaire à destination des particuliers, l’assurtech française Wilov avait ainsi gagné de nombreux assurés à l’issue du premier confinement. 

De plus, ces deux néoassureurs ne troquent pas des prix plus attractifs contre des garanties minimales. Zego prend par exemple en charge dans ses contrats la responsabilité civile, le bris de flace, les dommages matériels et un service d’assistance juridique ; soit une bonne formule intermédiaire si on la présentait à un particulier.

Du côté des entreprises clientes, le panel est large : aussi bien des Taxis et VTC que des sociétés de livraison ou encore des flottes de voitures particulières destinées à des salariés. Pour le moment, Zego est présent dans cinq pays européens : la Belgique, l’Espagne, l’Irlande, le Royaume-Uni et la France.

Quelle assurtech sera la première licorne française ?

Toutefois, l’assurtech exerce dans l’Hexagone en qualité de courtier depuis un an. Zego n’a en effet pas encore obtenu l’agrément nécessaire pour être reconnu comme assureur. Mais cela ne l’empêche de coopérer déjà avec des assureurs français confirmés comme Wakam.

La toute récente levée Zego a pour ambition de contribuer à son extension en Europe puis à l’international. En cumulé, l’assurtech a déjà collecté 201,7 millions de dollars depuis sa création en 2016 (soit 169 millions d’euros). Une performance qui lui permet déjà d’être valorisée à hauteur de 1 milliard de dollars (922 millions d’euros). De quoi devenir une « licorne », ces startups dont la valorisation dépasse le milliard. Il s’agit d’une première pour un néoassureur britannique.

Difficile pour l’heure de dire laquelle de nos assurtech tricolore passera ce cap en premier. La France se situe toujours dans le wagon de tête de ce nouveau marché de l’assurance digitale, qui reste dominé par les États-Unis. Toutefois, les perspectives sont bonnes pour toutes celles qui parviendront à maintenir le cap dans les années à venir : selon une récente étude, le chiffre d’affaires total des néoassurances à l’échelle du globe pourrait doubler d’ici 2025.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES