Assurance auto

Toosla veut révolutionner la location de voiture

Publié par le , Mis à jour le 11/12/2019 à 11:47

Toosla, la location de voitures premium digitalisée

Si l’arrivée de sociétés telles que Uber a considérablement bouleversé l’univers du transport de personnes, aucune n’avait encore réellement transformé le marché de la location de véhicules. C’est désormais chose faite avec Toosla, une start-up permettant de réserver des voitures via une application mobile.

Un loueur de véhicules premium 100 % digitalisé

La location de voitures se digitalise à son tour. Pour Jean-François Boucher, cofondateur de Toosla, l’objectif est ambitieux mais clair : ubériser les services de locations de véhicules. Cette start-up française s’inscrit dans un ensemble de jeunes sociétés françaises désirant profiter de l’usage toujours plus massif d’internet. Créée en 2016 par cet ancien PDG de Mr. Bricolage, Eric Poncin et deux autres associés, Toosla propose de louer des automobiles via son application mobile et cela sans passer par une agence. Aucune contrainte d’horaire et autres inconvénients d’une agence traditionnelle : des files d’attente aux comptoirs des loueurs de voitures, la perte de temps pour remplir les contrats de location, une voiture non conforme à la voiture promise sur le papier, etc.

Toosla propose surtout un service en adéquation avec les nouveaux usages en matière de mobilité Jean-François Boucher est parti du constat que dans le secteur de la location de voiture, l’expérience client était à améliorer d’une part et que les loueurs de voitures n’avaient pas entamé le virage du digital. « La location de voitures doit être accessible au plus grand nombre, car la valeur d’usage commence à prendre de plus en plus le pas sur la valeur de possession », explique à Business & Marchés Jean-François Boucher, président de Toosla.

Toosla se démarque des agences plus traditionnelles en ne proposant qu’exclusivement des La startup basée à Reims s’est spécialisée dans les derniers modèles de voitures haute gamme, comme des Mercedes ou BMW. Cette spécificité lui permet de cibler tant les professionnels que les particuliers.

Toosla : des prix « entre 30 à 40 % moins cher que les loueurs classiques », Jean-François Boucher

Pour louer une voiture, tout se passe en quelques minutes via smartphone. Le client n’a qu’à utiliser l’application pour réserver et déverrouiller le véhicule. Pour ce qui est de la récupération, il devra se rendre dans un des parkings où sont stockées les automobiles de la société (dans les gares notamment). Cette simplicité de service permet à Toosla de proposer des prix particulièrement attractifs. « Nous sommes entre 30 à 40 % moins cher que les loueurs classiques », affirme Jean-François Boucher. Pour des petites voitures haut de gamme, le client devra dépenser autour de 30 euros par jour. Si jamais il désire louer un SUV, la facture pourra grimper jusqu'à 130 euros la journée.

Pour développer leur start-up, Jean-François Boucher et ses associés ont investi avec BpiFrance 1,5 million d'euros. Après une première levée de fonds d'un million d'euros en juin 2017, suivie notamment par Jean-Marc Van Laethem de Coyotte, la start-up a levé 8 millions d’euros en septembre 2019. Disponible depuis 2017 à Paris et Neuilly, ce tour de table lui permet d’ambitionner d'ouvrir une station à Londres en 2020 pour passer de 300 à entre 600 et 1 000 véhicules. Actuellement Toosla revendique « quelques dizaines de milliers » de locations par an. Ces nouvelles stations pourraient lui permettre de faire grimper ces chiffres.

Côté assurance auto ?

Tous les utilisateurs bénéficient d’une assurance automobile responsabilité civile obligatoire ainsi que d’une couverture pour le vol et les dommages que le véhicule pourrait subir. Les clients sont assurés en illimité en corporel et limité à 100 millions d’euros pour les dommages matériels et immatériels. Toolsa propose deux assurances : les assurances franchise BASIC et PREMIUM.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES