Assurance auto

Ventes aux enchères : une Ferrari vendue plus de 40 millions d'euros

Publié par le

La 250 GTO n'a été fabriquée qu'à 36 exemplaires

Un exemplaire de la Ferrari 250 GTO datant de 1962 a été adjugée à 48,4 millions de dollars à une vente Sotheby's. Un montant qui en fait la voiture la plus chère jamais vendue lors d’une vente aux enchères.

Le précédent record appartenait déjà à une 250 GTO

Un véhicule mythique, un montant stratosphérique. Lors d’une vente aux enchères organisée le week-end dernier, une Ferrari 250 GTO datant de 1962 a été adjugée à 48,4 millions de dollars. Soit 41,4 millions d’euros. Jamais une voiture n'avait été vendue à un prix aussi élevé lors d’une vente aux enchères. Le précèdent record était à mettre à l’actif d’un autre véhicule de la marque au cheval cabré. Une autre 250 GTO, qui avait été adjugée pour 38,1 millions de dollars (soit 28,5 millions d'euros). « La Ferrari 250 GTO est devenue la voiture de collection la plus désirable au monde », a indiqué la société responsable de la vente, Sotheby's.

Il y a quelques mois un autre exemplaire de cette voiture avait été mis aux enchères, rapporte BFM TV. Si l’auto avait été remporté pour 80 millions de dollars (68,4 millions d’euros), il s’agissait d’une vente privée. Cette 250 GTO ne peut donc pas être considérée comme la voiture la plus chère jamais vendue lors d’une vente aux enchères.

La voiture vendue en 10 minutes

Organisée en marge du concours d’élégance de Pebble Beach à Monterey, la mise aux enchères de cette voiture de prestige aura été ultra-rapide. Seulement 10 minutes auront fallu pour que l’un des trois enchérisseurs acquiert l'une des voitures de collection les plus convoitées. Un engouement exceptionnel qui s’explique notamment par la rareté du bien. La 250 GTO n'a en effet été fabriquée qu'à 36 exemplaires entre 1962 et 1964. Celle vendue le week-end dernier est le troisième exemplaire produit par le constructeur automobile de luxe. Une voiture rare mais également chargée d’histoire. Cette 250 GTO a remporté le championnat de course italien GT en 1962. Une victoire qui en fait d’lune des plus belles voitures de sport de l'histoire.

L’identité de l’acheteur est quant à elle restée confidentielle. L’ancien propriétaire, Gregory Whitten, patron de Numerix et multi-collectionneur de Ferrari, s’est lui exprimé peu après la vente : « Mon voyage en 250 GTO a pris fin mais je suis ravi de voir son nouveau propriétaire en profiter ». Une personne qui va entrer dans un club très fermé, celui des propriétaires de 250 GTO.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES