Assurance habitation

3 milliards d'euros pour aider les copropriétés en difficulté

Publié par le , Mis à jour le 17/10/2018 à 09:40

684 copropriétés sont en difficulté

Le gouvernement s’attaque aux copropriétés en difficulté. Le plan « Initiative copropriétés » vient d’être lancé par Julien Denormandie. Un plan de 3 milliards d’euros sur 10 ans pour venir en aide à 56 000 familles se trouvant dans des logements indécents.

684 copropriétés en difficulté

C’est à l’occasion du congrès de l’Union Sociale pour l’Habitat de Marseille que Julien Denormandie, le nouveau ministre auprès de la ministre de la Cohésion des Territoire et des Relations avec les Collectivités Territoriale, chargé de la ville et du logement a lancé le plan « Initiative copropriétés ». Un plan de 3 milliards d’euros sur 10 ans pour enrayer les problèmes que peuvent rencontrer les copropriétés. Dans les faits, 684 copropriétés sont en difficulté ce qui correspond à un peu plus de 56 000 logements. 128 copropriétés sont d’ailleurs particulièrement surveillées. Des logements qui se trouvent dans 14 villes dont Nîmes, Marseille, Toulouse ou encore Grenoble. Les copropriétés présentent des risques sanitaires et sociaux pour des milliers de familles. Dans une interview accordée au Parisien, Jacques Mézard, ancien ministre de la Cohésion des territoires déplore un accroissement de ce phénomène depuis dix ou quinze ans. Pour le gouvernement, il y a donc urgence à rénover ces immeubles. Ce plan s’étalera sur 10 ans de 2019 à 2029 :

  • 2 milliards d’euros seront financés par l’Anah
  • 500 millions d’euros financés par l’Anru
  • 240 millions d’euros financés par Procivis

Les syndics professionnels recevront un soutien administratif de la Caisse des dépôts pour monter les dossiers de financements et de prêts.

Transformation, redressement et prévention

Pour mener à bien ce plan «Initiative copropriétés », trois axes d’action vont être mis en place :

  • La transformation : des opérations « recyclage » sous forme de démolition d’une partie ou de la totalité de l’immeuble. L’objectif étant de reconstruire une nouvelle offre de logements.
  • Redresser : lorsque que le propriétaire n’arrive plus à redresser à lui seul une copropriété, il faut faciliter le rachat par des opérateurs publics qui pourront effectuer les travaux de rénovation.
  • Prévenir : pour éviter une défaillance des futurs des logements, des actions en amont devront être mis en place pour éviter d’envenimer la dégradation.

La mise en œuvre des programmes d’action débuteront dès janvier 2019.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES