Assurance moto

Les trottinettes électriques bientôt bannies des trottoirs marseillais ?

Publié par le , Mis à jour le 29/07/2019 à 16:52

Marseille ne veut plus de trottinettes électriques sur ses trottoirs

Alors qu’une nouvelle réglementation entrera en vigueur en septembre 2019 sur la pratique des trottinettes électriques, la mairie de Marseille souhaite d’ores et déjà interdire sa circulation sur ses trottoirs.

Une interdiction pour protéger les piétons

La mairie de Marseille souhaite remettre un peu d’ordre dans la pratique de la trottinette électrique. Selon France Bleu Bouches-du-Rhône, la municipalité souhaite prendre de l’avance sur un décret qui doit entrer en vigueur à la rentrée. Une mesure qui interdirait l’utilisation de l’engin électrique sur les trottoirs de la cité phocéenne. Une décision liée au danger que représente le NVEI pour les piétons. En effet, la mairie estime qu’il est très compliqué de contrôler les vitesses des utilisateurs.

Selon les derniers chiffres, les accidents de trottinettes électriques sont en forte hausse. En l’espace de 5 ans, ce sont 1378 accidents de trottinettes ou rollers qui ont été recensés. Rien que pour l’année 2017, ces nouveaux moyens de locomotion ont fait 284 blessés et 5 tués. Des blessés qui s’en sortent avec des fractures et des traumatismes crâniens.

Circuler sur les trottoirs : ce sera 135 euros d’amende

Pour endiguer ce phénomène, la nouvelle réglementation des engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) interdira une circulation sur le trottoir sous peine d’une amende de 135 euros. Les conducteurs de ces deux roues devront se contenter des bandes cyclables, des pistes et de la route s’il n’existe pas d’infrastructures.

Par ailleurs, la vitesse maximale d'une trottinette électrique est désormais fixée à 25km/heure. Celles et ceux qui tenteront de dépasser cette vitesse autorisée pourront encourir jusqu’à 1500 euros d’amende. Les enfants de 8 ans auront interdiction de conduire une trottinette électrique et les moins de 12 ans devront obligatoirement porter un casque. Anne Hidalgo, la maire de Paris souhaite égalemment faire du tri en lançant un appel d'offres. L'objectif affiché est simple : réduire les opérateurs à deux ou trois.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES