Quel délai légal d'intervention d'un expert en assurance habitation ?

  • Plus de 78 offres d'assurance comparées en 3 minutes
  • Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Afin de mesurer les indemnisations en cas de sinistre, le recours à un expert en assurance habitation est souvent nécessaire.  L’intervention du professionnel n’est cependant pas limitée dans un délai précis. Plusieurs critères entrent en jeu et, en cas d’une attente trop longue, la victime peut opter pour d’autres solutions. Découvrez.

La nécessité d’une expertise

En cas de sinistre, l’assuré se doit de faire une déclaration auprès de l’assureur selon les délais fixés dans le contrat. La compagnie peut alors faire appel à un expert pour une évaluation des dégâts. L’intervention du professionnel est requise pour l’établissement de l’étendue des dommages, en fonction de laquelle le montant de l’indemnisation sera déterminé. Les prises en charge dépendent toutefois des clauses de garanties signées auprès de l’assureur lors de la souscription de votre multirisque habitation.

bloc-cta-habitation
Votre assurance habitation à partir de 47€ par an

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Un délai d’intervention non-fixé

Il n’existe pas de délai légal dans le cadre de l’intervention d’un expert. Néanmoins, pour les dommages de premier niveau, l’expertise se fait généralement dans les 2 semaines après le sinistre. Les dégâts plus importants peuvent entraîner un temps d’attente plus long, tandis qu’un sinistre simple peut se passer d’un expert pour être pris en charge.

L’ampleur du sinistre figure en effet parmi les critères influant sur le délai d’intervention du professionnel. La recherche de l’origine de l’événement, les mesures de conservation, les régulations de papiers administratifs, l’appel à d’autres entreprises ou encore les contre-expertises font également varier le temps d’attente.

Il faut néanmoins savoir qu’il existe un délai dit de prescription, au-delà duquel aucune intervention ne peut plus se faire. Ce délai est généralement fixé à 2 ans.

Quelles autres alternatives pour l’assuré ?

Dans le cas les délais d’attente sont particulièrement longs, l’assuré peut prendre des initiatives personnelles pour réparer les dégâts. Il peut faire appel à une entreprise spécialisé pour faire l’évaluation.

En cas d’urgence, il peut aussi intervenir lui-même. Ainsi, votre assureur vous imposera de mettre à part les biens endommagés, tout en prenant des mesures conservatoires afin de ne pas aggraver le sinistre.

Les plus recherchés

Les dernières actualités de l'assurance habitation

dpe énergie DPE : vers un changement des critères d'évaluation ?

À l'approche de la mise en application des sanctions liées au Diagnostic de performance énergétique, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, souhaite son changement de critère de notation afin d'être plus adapté et plus juste pour les propriétaires d'un bien immobilier.

Lire la suite
taxe-foncière Taxe foncière : nouvelle hausse record en 2023

Le 30 août, les propriétaires de biens immobiliers vont recevoir leur avis de taxe foncière de l'année 2023. Ils disposent d'une période allant jusqu'au mois d'octobre pour régler cette imposition, laquelle affiche une hausse moyenne de 7,1 % pour cette année. Une augmentation record depuis 36 ans.

Lire la suite
encadrement loyers-paris Encadrement des loyers : l'heure des premières amendes à Paris

La mairie de Paris a annoncé, ce lundi 17 juillet, avoir envoyé ses premières amendes aux propriétaires ne respectant pas l'encadrement des loyers. Ces courriers constituent une "dernière sommation" avant l'activation desdites amendes. Si les baux ne sont pas régularisés d'ici un mois, les propriétaires en tort devront payer jusqu'à 15 000 euros. En outre, 900 signalements de la part de locataires ont été reçus par la mairie de Paris en l'espace de six mois.

Lire la suite
La rédaction
Rédigé par La rédaction

Dernière mise à jour : le 07/12/2023

Découvrir l'équipe rédactionnelle