Comparez gratuitement les assurances auto

Le prix moyen de l'assurance auto augmente de 3 %, à 640 euros par an

06 déc. 2022 La rédaction d'Assurland 590 vues

ASSURANCE AUTO Comparez gratuitement

Relativement stables depuis 2020, les tarifs d'assurance auto sont en hausse de 3 % sur l'année écoulée. Le prix moyen d'un contrat est désormais de 630 euros par an, soit 20 euros de plus qu'en 2021. Mais de fortes variations existent selon les âges, les régions, et la marque du véhicule assuré.

Quel est le pourcentage d'augmentation des assurances ?

Alors que les prévisions tarifaires annoncent une hausse des primes d’assurance auto pour 2023, notre dernière étude montre que l’augmentation des cotisations est déjà une réalité en cette fin d’année : sur 2022, le coût moyen a grimpé de 3 %, pour s’établir à 630 euros par an, contre 611 euros en 2021.

Le secteur de l’assurance n’a donc pas échappé à l’inflation. La hausse généralisée des prix affecte en effet à plusieurs endroit le volet dépenses des assureurs : 

  • les coûts des pièces détachées sont en hausse de 10 % sur les douze derniers mois ;
  • celui de réparations connait une poussée de 3,5 % ;
  • et le prix moyen des véhicules décolle également en raison des retards de livraisons et pénurie sur le marché du neuf.

Bien sûr, la guerre en Ukraine, déclenchée en février dernier, amplifie fortement ces phénomènes, avec, en prime, un renchérissement du coût de l’énergie, mais les prix des pièces détachées, des réparations et des véhicules affichent une progression structurelle depuis des années. D’où une hausse des primes d’assurances auto continue depuis dix ans.

Pourquoi les assurances augmentent en 2022 ?

Par ailleurs, il faut ajouter à la facture 2022 des assureurs une sinistralité climatique jamais vue et un été particulièrement dévastateur. Le nombre de véhicules endommagés par une catastrophe naturelle entre le 18 juin et le 4 juillet s’élève à 337 000 et représente un coût de plus de 1 milliard d’euros. Pour l’année 2023, la facture totale des dommages est estimée à 1,3 milliard d’euros, contre 600 millions d’euros et 2020 et 2021.

En somme, les compagnies d’assurance ont eu cette année davantage de sinistres à indemniser, et ces indemnisations leur ont coûté plus cher. La hausse des cotisations de 3 % compense, pour les compagnies d’assurance, ce dérapage des dépenses. Toutefois, tous les assurés ne sont pas affectés dans les mêmes proportions.

Les jeunes, pénalisés par leur manque d'expérience

En assurance auto, les jeunes sont traditionnellement les plus pénalisés. Jusqu’à leur troisième année d’assurance, les assureurs appliquent en effet une surprime (de 100 % la première année), par crainte qu’ils génèrent plus de sinistres en raison de leur manque d’expérience au volant. 

Pour ce profil, la hausse conjoncturelle des primes est donc encore plus lourde. Les 18-25 ans paient en moyenne 1 255 euros à l’année, contre 523 euros pour les 46-55 ans. Pour compenser, les apprentis automobilistes choisissent les formules les moins chères du marché, l’assurance au tiers. Ils ne sont que 38 % à s’assurer en tous risques contre 55 % pour l’ensemble des conducteurs.

assurance auto - prix age - 2022 - fin 2022

Les bons conducteurs sont Bretons

Les tarifs d’assurance auto connaissent également d’importantes variations en fonction de lu lieu de résidence de l’assuré. On remarque que c’est en Bretagne qu’un contrat d’assurance auto coûte le moins cher : 491 euros. À l’inverse, les primes atteignent des sommets en Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Paca. L’écart est en moyenne de 254 euros par an entre un assuré parisien et breton.

Les régions les plus onéreuses pour s’assurer concentrent davantage de coûts pour les assureurs : la circulation y est plus dense, et les sinistres plus fréquents (vol, accidents, bris de glace, etc.). Les assureurs font donc payer plus cher. En Bretagne, 77 % des assurés n’ont déclaré aucun sinistre depuis 3 ans, soit 10 points de plus qu’en Ile-de-France (67 %).

Quel est le prix moyen de l'assurance auto par région ?

Régions Prix moyen de l'assurance auto Variation 2021-2022
Bretagne 491 euros -3,35 %
Pays de la Loire 524 euros -3,14 %
Nouvelle-Aquitaine 544 euros +1,30 %
Centre-Val de Loire 549 euros -2,49 %
Bourgogne-Franche-Comté 559 euros 0 %
Normandie 565 euros -0,70 %
Occitanie 585 euros +2,27 %
Grand Est 585 euros +0,86 %
Hauts-de-France 640 euros +4,58 %
Auvergne-Rhône-Alpes 641 euros +5,08 %
Provence-Alpes-Côte d'Azur 698 euros +5,12 %
Ile-de-France 745 euros +7,97 %

Le choix de la formule et du véhicule

Enfin, pour limiter l’inflation sur son contrat d’assurance, il est possible de jouer sur deux facteurs : le choix de son véhicule et de la formule. Plébiscitée par une majorité de Français, l’assurance auto tous risques, la plus chère, perd un peu de terrain (-3 points par rapport à 2021). À l’inverse, 17 % des conducteurs choisissent la responsabilité civile seule, qui est la formule la plus économique (587 euros en moyenne, contre 667 euros pour la couverture tous risques).

assurance auto - prix formule - 2022 - fin 2022

Concernant le choix du véhicule, c’est visiblement vers les voitures japonaises qu’il faut se tourner. Mitsubishi, Suzuki, Toyota, Honda, ou encore Nissan font partie des marques les moins chères et termes d’assurance, à l’opposé de Tesla, BMW, Porsche, ou encore Maserati. 

On note aussi que le choix de la motorisation n’est pas anodin : le prix de l’assurance auto est en moyenne 12 % moins élevée pour un véhicule électrique. La suppression de la Taxe Spéciale sur les Conventions d’Assurances sur ces contrats (TSCA), qui a cours jusqu’en 2023, explique cet écart. Par ailleurs, certains assureurs appliquent des offres commerciales supplémentaires pour ce type de véhicule.

assurance auto - prix modeles - prix moyen - fin 2022

Comparer pour gagner en pouvoir d'achat

En assurance, la fidélité ne paie pas. Passer par un comparateur permet de se rendre compte que les prix vont du simple au triple en fonction de son profil d'assuré et de la stratégie commerciale de l'assureur. Le consommateur a donc tout intérêt à faire jouer son droit à changer d'assureur au bout d'un an de contrat (loi Hamon), d'autant plus dans un contexte inflationniste. Il peut ainsi réaliser des économies allant jusqu'à 40% sur le tarif de son assurance.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !