Assurance credit

Dans quelles villes est-il plus judicieux d'investir pour du neuf en ce moment ?

Publié par le

L'achat du neuf reste avantageux malgré la hausse globale des mensualités

Le marché de l'immobilier neuf en métropole reste tendu avec une très forte demande. Rareté, hausse des coûts de construction, élections municipales à venir, la période impose quelques contraintes sur le secteur.

Le prix au m² globalement en hausse

Ces six derniers mois, le prix du m² a augmenté pour huit des dix plus grandes villes de France. Seules Paris et Bordeaux sont en baisse. En partenariat avec le site trouver-un-logement-neuf.com, Empruntis a publié un baromètre semestriel en octobre qui examine les prix au 15 septembre par rapport à ceux du mois de mars. Ce qui en ressort pour l'achat d'un 3 pièces neuf :

  • Paris : 750 600 €, - 21 400 € sur les six derniers mois
  • Lyon : 336 800 €, + 7 500 €
  • Nice : 347 600 €, + 19 100 €
  • Bordeaux : 288 300 €, - 26 200 €
  • Nantes : 285 600 €, + 500 €
  • Strasbourg : 263 400 €, + 20 100 €
  • Montpellier : 255 900 €, + 6 900 €
  • Marseille : 269 500 €, + 17 100 €
  • Lille : 252 100 €, + 27 900 €
  • Toulouse 234 400 €, + 9 400 €

La baisse parisienne peut en partie s'expliquer par l'encadrement des loyers, en vigueur depuis le 1er juillet 2019. Les investisseurs se portent moins sur le neuf, d'après Ulrich Maurel, président de la Compagnie européenne de crédit qui contrôle les courtiers Empruntis, Immoprêt et ACE Crédit.

Des taux de crédit immobilier au plus bas

Les taux de crédit immobilier n'en finissent plus de dégringoler et le phénomène devrait encore s'accentuer grâce à la décision de la BCE de baisser son taux de dépôt. Ils se trouvent sous la barre des 1% pour les 10 plus grandes villes de France.

  • Paris : 0,8%
  • Lyon : 0,58%
  • Nice : 0,8%
  • Bordeaux : 0,8%
  • Nantes : 0,68%
  • Strasbourg : 0,75%
  • Montpellier : 0,8%
  • Marseille : 0,8%
  • Lille : 0,58%
  • Toulouse : 0,8%

Quid des mensualités ?

Côté mensualités, la situation profite à la capitale, à Lyon, Bordeaux et Nantes. Le coût des mensualités s'élève donc à :

  • Paris : 3 385 € (- 4,65%)
  • Lyon : 1 487 € (- 1,82%)
  • Nice : 1 568 € (+ 3,77%)
  • Bordeaux : 1 300 € (- 10,12%)
  • Nantes : 1 273 € (- 2,88%)
  • Strasbourg : 1 182 € (+ 5,63%)
  • Montpellier : 1 154 € (+ 0,79%)
  • Marseille : 1 216 € (+ 4,7%)
  • Lille : 1 113 € (+ 7,97%)
  • Toulouse : 1 057 € (+ 2,14%)

Ainsi donc, la baisse continuelle des taux de crédit ne suffit pas à compenser la flambée du prix du m² pour la très grande majorité des villes. Il est également possible que le phénomène soit amplifié du fait de la disparition du prêt à taux zéro (PTZ) au 1er janvier 2020 pour les zones B2 et C.

Des avantages à acheter neuf

D'après une étude de l'Observatoire du Moral Immobilierun acquéreur sur quatre serait prêt à investir dans du neuf. Il faut bien dire que le neuf comporte quelques avantages non-négligeables. « Le neuf reste un bon achat car vous bénéficiez de biens aux dernières normes, peu énergivores, ne nécessitant pas de travaux et avec des frais de notaires plus faibles que dans l'ancien mais le coût plus élevé dans certaines villes a écarté de facto les primo-accédants (ndlr : est considéré comme primo-accédant une personne ou un couple qui n'a pas été propriétaire d'une résidence pruincipale durant les deux dernières années) au profit de ménages aux revenus plus élevés », avoue Ulrich Maurel.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES