Assurance credit

Immobilier : en 20 ans, le primo-accédant parisien a rajeuni

Publié par le , Mis à jour le 06/11/2019 à 09:20

A Paris, les primo-accédants sont plus jeunes qu'il y a 20 ans

En l’espace de 20 ans, le profil du primo-accédant parisien moyen a très largement évolué. Plus jeune de 3 ans, il a surtout vu son budget multiplier par 4. S’il dépensait moins de 100 000 € pour devenir propriétaire en 1998, il doit aujourd’hui dépenser un peu plus de 400 000 €.

Le budget des Parisiens a quadruplé en 20 ans

Quelle est l’évolution du budget médian des acquéreurs à Paris ? Entre 1998 et 2018, le profil moyen du primo-accédant parisien n’est plus tout à fait le même, selon une étude des notaires du Grand Paris. Il y a 20 ans, celui-ci était âgé de 43 ans et devait dépenser 96 000 € pour acquérir un bien immobilier à Paris. L’année dernière, ce primo-accédant moyen avait 40 ans et devait dépenser 406 000 € pour devenir propriétaire. Une évolution qui est également perceptible dans toute l’Ile-de-France. Alors qu’en 1998 le budget était de 97 600 €, il est passé à 64 200 € en 2018. Pour l’âge médian, le primo-accédant avait 39 ans en 1998, contre 38 ans en 2018.

Si le profil de l’acquéreur à évoluer, il n’en est rien du bien acheté. Il y a 20 ans, le primo-accédant acquérait un 44 m2. Une surface qui n’a pas changé en 2018. Le constat est encore une fois le même en Ile-de-France puisque la surface médiane est passée de 65 m2 en 1998 à 67 m2 l’année dernière. Une preuve, s’il en fallait une, que les prix se sont envolés à Paris et dans la région.

Les plus grands logements achetés par les 40-49 ans

L’étude publiée par les notaires du Grand Paris nous donne un autre enseignement. Cette fois-ci il ne s’agit pas d’analyser l’évolution des profils dans le temps, mais de comparer ceux des acheteurs d’aujourd’hui. On apprend ainsi que les 30-39 ans représentent la plus grande part d’acquéreur, que ce soit à Paris (33 %), ou en Ile-de-France (36 %).

Du côté du bien acheté, si les plus jeunes et plus âgés préfèrent investir dans un appartement (80 % des acquisitions des moins de 30 ans et 79 % des plus de 60 ans), les 40-49 ans préfèrent les maisons (42 %). Côté surface, les plus grands logements sont achetés par les 40-49 ans, alors que petites surfaces (35 m2) sont la cible des moins de 30 ans.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES