Assurance prêt immobilier

Quelle somme pouvez-vous emprunter en fonction de votre salaire ?

Publié par Théophile Robert le 29/05/2021 à 09:00 , Mis à jour le 30/11/2021 à 10:00

Si vous désirez emprunter pour acheter un bien immobilier, mieux vaut connaître votre capacité d'emprunt, c'est-à-dire le montant maximum que votre banque vous autorisera à emprunter en fonction de votre salaire et du taux d'endettement. Assurland.com vous donne quelques exemples.

Votre capacité d'emprunt en fonction de votre salaire

Plusieurs facteurs influent sur votre capacité d'emprunt. Tout d'abord vos revenus nets, la durée du prêt immobilier, le taux d'intérêt auquel vous empruntez ainsi que le taux d'endettement. Actuellement, les taux sont extrêmement bas et se trouvaient en moyenne toutes durées confondues en France à 1,07 %. Bien entendu, les taux varient en fonction de la durée du prêt.

Quant au taux d'endettement, il est généralement de 33 % ou 35 %. Pour 2021, le HCSF (Haut Conseil de stabilité financière) a plafonné à 35 % le taux d'endettement maximal auquel les banques peuvent accorder un crédit. Cependant, de nombreuses banques se basent toujours sur un taux d'endettement à 33 %. Pour rappel, le taux d'endettement prend en compte toutes vos sources de revenus nets et le met en rapport avec vos charges.

En toute logique, plus vos revenus sont importants, plus votre capacité d'emprunt augmente. Voici quelques exemples :

Calcul pour un emprunt sur 10 ans (taux d'intérêt 1,01 %) :

Revenus mensuels nets

Mensualités maximales (taux d'endettement à 33 %)

Capacité d'emprunt maximum

1 231 € (Smic)

406,00 €

46 322,00 €

2 000,00 €

660,00 €

75 302,00 €

3 000,00 €

990,00 €

112 952,00 €

5 000,00 €

1 650,00 €

188 254,00 €

Calcul pour un emprunt sur 15 ans (taux d'intérêt 1,17 %) :

Revenus mensuels nets

Mensualités maximales (taux d'endettement à 33 %)

Capacité d'emprunt maximum

1 231 € (Smic)

406,00 €

66 997,00 €

2 000,00 €

660,00 €

108 911,00 €

3 000,00 €

990,00 €

163 366,00 €

5 000,00 €

1 650,00 €

272 277,00 €

Calcul pour un emprunt sur 20 ans (taux d'intérêt 1,32 %) :

Revenus mensuels nets

Mensualités maximales (taux d'endettement à 33 %)

Capacité d'emprunt maximum

1 231 € (Smic)

406,00 €

85 598,00 €

2 000,00 €

660,00 €

139 149,00 €

3 000,00 €

990,00 €

208 724,00 €

5 000,00 €

1 650,00 €

347 873,00 €

Calcul pour un emprunt sur 25 ans (taux d'intérêt 1,65 %) :

Revenus mensuels nets

Mensualités maximales (taux d'endettement à 33 %)

Capacité d'emprunt maximum

1 231 € (Smic)

406,00 €

99 749,00 €

2 000,00 €

660,00 €

162 153,00 €

3 000,00 €

990,00 €

243 320,00 €

5 000,00 €

1 650,00 €

405 383,00 €

À savoir que ces exemples ne tiennent pas compte de l'assurance emprunteur, qui est désormais incluse dans le taux d'endettement. Les banques pratiquent des tarifs très élevés sur l'assurance et margent parfois à 85 %. Il est donc possible de réaliser d'importantes économies en changeant d'assurance emprunteur. Grâce à la loi Bourquin, vous pouvez facilement changer à la date d'échéance de votre contrat !

Pour ce faire, il faudra trouver un contrat aux garanties équivalentes. Et pour trouver un contrat correspondant à vos besoins au moindre prix, vous pouvez utiliser un comparateur d'assurances prêt immobilier. En quelques minutes seulement, vous aurez accès à une liste de devis en ligne. Le service est 100 % gratuit et sans engagement !

Quels sont les revenus comptabilisés pour votre capacité d'emprunt ?

Pour calculer votre capacité d'emprunt, tous vos revenus nets ou presque sont comptabilisés. On trouve donc :

  • votre salaire net (incluant les éventuelles primes contractuelles et 13e mois) ;
  • vos revenus professionnels non-salariés (artisans, professions libérales...) ;
  • vos pensions alimentaires reçues sur décision judiciaire ;
  • vos autres pensions (retraite, handicap...).

D'autres revenus peuvent être pris en compte par l'organisme prêteur :

  • les commissions ;
  • les allocations familiales ;
  • les allocations logement ;
  • les revenus fonciers (ils sont cependant minorés par la banque, généralement à 70 %).

À savoir que les revenus non-réguliers comme les primes exceptionnelles ou les indemnités professionnelles ne sont pas prises en compte dans vos revenus. Les charges comme un prêt à la consommation sont également déduites de vos revenus (et diminuent donc votre capacité d'emprunt). Enfin, l'organisme prêteur peut également s'attarder sur votre reste à vivre (la somme restante à un foyer une fois réglée l'intégralité de ses charges) et le saut de charges (la différence entre votre ancien loyer et les mensualités du prêt futur).

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance prêt immobilier

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES