Cambriolages : quels sont les facteurs de risque ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Cambriolages : quels sont les facteurs de risque ?

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Cambriolages : quels sont les facteurs de risque ?

|
Consultations : 1671
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Département de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la Justice (INHESJ), l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a récemment dévoilé une analyse détaillée relative aux facteurs individuels et environnementaux sur la probabilité d’être victime d’un cambriolage. Etat des lieux.

1. Le risque de cambriolage plus élevé en Ile-de-France

Certaines régions de France présentent un risque plus élevé de cambriolage. C’est en Ile-de-France que ce risque apparaît comme le plus important. Suivent la région Sud-Est, le bassin parisien et l’Est de l’Hexagone.

Ainsi, par rapport à la situation de référence, un Francilien a 1,3 fois plus de risque d’être victime d’atteintes contre sa résidence principale. Si cette dernière se trouve dans le bassin parisien, ce risque augmente de 12 % par rapport à la situation de référence.

2. Le risque de cambriolage varie selon la taille de la commune

Si votre logement se trouve d’une commune comptant plus de 100 000 habitants, la probabilité d’un cambriolage est plus élevée.

Plus précisément, les Français qui vivent en « zone rurale » ont 1,6 fois moins de chance d’être victimes d’atteintes contre leur résidence principale que ceux qui résident dans une commune avec plus de 100 000 habitants.

3. Le risque de cambriolage augmente avec les actes de vandalisme

Le vandalisme répété dans un quartier ou un village donné peut avoir un fort impact sur le risque d’être soi-même victime d’un cambriolage.

En effet, si les actes de vandalisme sont fréquents, ce risque augmente de 88 % par comparaison avec les personnes qui ont déclaré n’avoir jamais observé le moindre acte de vandalisme.

4. Le risque de cambriolage varie avec l’environnement dégradé

Aux termes de cette analyse réalisée par l’ONDRP à partir de données d’enquêtes menées entre 2007 et 2014, l’état de l’environnement joue un rôle dans le risque de cambriolage.

En effet, quand le répondant a formulé au moins une critique sur l’environnement de son habitat, qu’il s’agisse d’un éclairage défaillant, d’immeubles en mauvais état ou de rues dégradées, le risque d’être victime d’un cambriolage est plus élevé de 29 %.

5. Le risque de cambriolage selon le type d’habitat et le voisinage

Le risque d’atteinte au domicile principal diffère selon la nature de l’habitat et le voisinage.

Cambriolages : découvrez les facteurs de risqueAinsi, les Français qui vivent dans un quartier estampillé « cité, grand-ensemble » présentent 1,2 fois moins de chance d’être victimes d’une telle atteinte que les personnes qui résident dans un « quartier mixte » ou dans un « quartier d’immeubles ».

Notez aussi que les habitations qui sont situées dans un quartier de type « pavillonnaire » sont 20 % plus vulnérables que les logements situés dans un quartier de type « cité, grand-ensemble ».

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS