Les cadeaux de réparation de pare-brise pèsent sur l'assurance auto

Publié par Quentin Bas Lorant le 21/11/2022 à 12:51 , Mis à jour le 21/11/2022 à 13:16

C'est une technique commerciale de plus en plus répandue : pour un changement ou une réparation de pare-brise, un cadeau est offert à l'automobiliste. Dans un contexte déjà marqué par une inflation des prix des pièces automobiles, les assureurs alertent sur les conséquences à venir sur les primes d'assurances auto.

Inflation sur le prix des pièces détachées

La hausse du coût des pièces détachées est l’un des facteurs d’augmentation des primes d’assurances auto depuis au moins une dizaine d’années. Comme notre étude récente l’avait montré, ces dernières affichent en effet +16% depuis 2010. Or, on constate, sur la même période, une flambée parallèle des prix des pièces automobiles.

Selon une étude de l’association allemande des assureurs, datée de 2021, leur prix aurait augmenté de 44% depuis 2013. Si l’on se fie aux dernières données du SRA (Sécurité et Réparation Automobiles), les prix des pièces ont augmenté de +6,7 % en 2020, de +4,2 % en 2021, et de +9,8 % entre juin 2021 et juin 2022.

Au cœur de ces hausses, dopées également par l’inflation, celle qui concerne les pare-brise est la plus significative. Au premier trimestre de cette année, elle a par exemple été de +7,1 %, et serait de +9,4 % sur un an, mais le phénomène est en réalité structurel. Le passage du verre trempé au verre feuilleté trempé, la surface de plus en plus étendue des pare-brise, et les technologies qu’ils peuvent désormais contenir (comme l’affichage de la vitesse) contribuent à cette majoration continue.

Attention à l'impact... sur la prime d'assurance auto

Mais une autre tendance plus récente est aussi à pointer du doigt, comme le révèle le journal Le Parisien. Depuis quelques années, vous l’avez peut-être remarqué, les réseaux de remplacement de pare-brise rivalisent d’ingéniosité pour attirer les clients, en offrant tour à tour des consoles de jeux, des smartphones, des bons d’achat, etc. On se souvient aussi des fameux ballets d’essuie-glaces offerts par une célèbre enseigne spécialisée dans l’injection de résine en cas d’impact.

Cette stratégie commerciale a bien sûr un impact sur la facture finale et sur les cotisations d’assurances auto. D’après France Assureurs, qui a mené l’enquête, les tarifs donnés pour un même changement sur un même véhicule pourraient ainsi varier du simple au double selon l’enseigne. Le Parisien donne l’exemple d’une Citroën C4, dont le devis pour un remplacement peut passer de 1 000 à 1 630 euros selon le professionnel.

Les enseignes prétendent de leurs côtés qu’elles supportent elles-mêmes le coût de ces offres promotionnelles et de leurs "petits cadeaux" destinés à fidéliser les automobilistes. Difficile pourtant d’imaginer que le prix de tels présents ne soit pas reporté un tant soit peu sur la facture. Et d’autant plus que l’opération s’avère indolore pour le client : qu’importe le montant final du devis, ce dernier est envoyé à l’assureur qui rembourse la plupart du temps la totalité.

Des cadeaux empoisonnés ?

Les assureurs sont en effet obligés d’accepter le libre choix du réparateur par l’assuré, même si ce dernier peut être avantagé à passer par un réparateur agréé. Le problème, c’est que quand les dépenses des assureurs augmentent, l’ensemble des assurés en paient le prix, car les cotisations grimpent. Pour cette raison, les compagnies d’assurance pourraient se montrer dans les prochaines plus attentives à ces nouvelles pratiques. Elles ont en effet la possibilité de refuser l’indemnisation si le coût du devis est trop élevée par rapport aux prix pratiqués, et de faire payer la différence à l’assuré. Attention, donc, aux cadeaux empoisonnés !

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

CONSEILS POUR ACHETER SA NOUVELLE VOITURE