Assurance habitation

Télétravail : les Français déplorent la mauvaise isolation de leurs logements

Publié par le , Mis à jour le 19/11/2020 à 11:02

Les fenêtres mal isolées sont la première cause d'un logement énergivore.

Comme chaque hiver, de nombreux Français s’aperçoivent que leur logement est mal isolé et leur revient très cher en chauffage. Mais malgré le confinement, il est possible de faire réaliser les travaux nécessaire chez soi, et d’être financé par la nouvelle aide gouvernementale. 

Le télétravail, révélateur des problèmes d'isolation

Les Français se reconfinent et s’emmitouflent chez eux depuis deux semaines. Avec l’injonction à généraliser, quand il est possible, le télétravail, et les températures qui baissent peu à peu, nombreux sont ceux qui s’aperçoivent que leur logement est mal isolé.

Selon un sondage IFOP pour Effy, groupe spécialisé dans la rénovation énergétique, 54% des Français qui travaillent depuis chez eux se disent en effet mécontents de leur logement en termes d’isolation. Un constat d’ailleurs partagé par 38% de l’ensemble de la population.

Dans le détail, 78% des télétravailleurs disent ressentir des problèmes de températures chez eux. 25% déplorent des problèmes d’humidité, et 19% des problèmes d’aération particulièrement mal venus dans un contexte où il faut au contraire veiller à une bonne circulation de l’air pour faire sortir les virus.

Près de 5 millions de passoires thermiques en France

A ce constat rien de bien étonnant quand on sait que les passoires thermiques se comptent au nombre faramineux de 4,8 millions dans l’Hexagone : c’est 17% du pars des habitations principales. Mais les soucis causés par ces logement très chers à chauffer car mal isolés se révèlent surtout quad le mercure descend.

En plus des problèmes de confort, ces habitats occasionnent aussi des factures qui peuvent vite s’alourdir. Toujours d’après une étude d’Effy, la facture a été en moyenne de 1700 euros pour les Français en 2019, avec cependant des écarts importants selon les régions.

Face à ces déconvenues, près de la moitié des personnes interrogées (43%) se disent cette fois prêts à se lancer dans des travaux de rénovation, principalement pour les deux raisons citées plus haut : 42% pour alléger leur facture et 38% pour régler leurs problèmes d’inconfort. De plus, 18% d’entre eux souhaiteraient également le faire par prise de conscience des dégâts écologiques occasionnés par le surchauffage.  

Et si vous faisiez financer vos travaux ?

Le désir de réaliser enfin des travaux est sans doute influencé par la nouvelle version de l’aide à la rénovation énergétique gouvernementale, « MaPrimeRénov’ », qui s’adresse désormais à tous les particuliers. Deux milliards d’euros ont été débloqués pour abonder cette prime, qui permet dorénavant de financer les plus petits travaux comme les plus conséquents, de l’obturation des fenêtres à l’isolation des toitures.

Jusqu’à 90% du montant des devis pourront être remboursés à partir du 1er janvier 2021, tandis que l’ancienne version ne finançait pas les travaux au-dessus de 30% de leur coût. Mais vous pouvez d’ores et déjà estimer combien vous pourrez toucher selon vos revenus et les travaux désirés grâce au simulateur mis en place par le gouvernement.

Les interventions à domicile sont autorisées durant le confinement

De plus, les nouveaux montants promis par « MaPrimeRénov’ » s’appliquent dès maintenant, pour tous les devis signés depuis le 1er octobre. Et il est même possible de les faire réaliser pendant ce second confinement. En effet, les interventions d’artisans à domiciles font partie des activités autorisées par les pouvoirs publics. Toute la chaine de production a en conséquence été préservée, des fournisseurs aux déchetteries. 

La ministre en charge du Logement, Emmanuelle Wargon, a même incité les Français à « continuer leurs projets de travaux durant la période de reconfinement, que ce soient des projets de rénovation énergétique ou autres ».

En respectant quelques précautions sanitaires, il est donc possible de résoudre dès maintenant et avec une aide financière, vos soucis d’isolation et de logements trop froids. Plus de raison d’hésiter.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES