Comparez gratuitement

Déchets : comment se prépare le compostage obligatoire ?

06 avr. 2023 Jordan Hervieux 213 vues

À partir du 1er janvier 2024, il sera obligatoire de trier les déchets biodégradables. Mais comment les collectivités locales se préparent-elles ?

Les collectivités locales s'organisent 

La loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire rendra obligatoire le tri des déchets biodégradables pour tous les ménages, y compris ceux vivant en appartement sans jardin, à partir du 1er janvier 2024. Chaque foyer devra être équipé d'un bac à compost pour les déchets tels que les épluchures de légumes, les coquilles d'œufs, le marc de café et les sachets de thé, à l'exception des déchets de viande et des produits laitiers. 

"L’État accompagne les collectivités pour qu’elles proposent à tous les Français une solution de tri des déchets alimentaires", assure le ministère de la Transition écologique sur son site. La responsabilité du tri des déchets organiques sera donc confiée aux collectivités. Dans certaines villes, des chalets de compostage sont déjà disponibles en permanence dans plusieurs quartiers. Selon France 3 régions, il y a environ cinquante aires de compostage à Alençon. Près de Nantes, à La Chapelle-sur-Erdre, une plateforme de traitement des déchets a été mise en place, mais les résidents ont signalé des odeurs désagréables depuis sa création.

bloc-cta-habitation
Votre assurance habitation à partir de 47€ par an

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Quel contenant pour faire un compost ?

Il est possible pour les copropriétés d'installer des bacs pour les biodéchets, une initiative collective qui évite aux résidents de se rendre dans les centres de tri gérés par les collectivités. Le tri des épluchures de fruits et légumes ainsi que des autres déchets organiques peut également être effectué individuellement, même sur un balcon.

Pour ceux qui n'ont pas de balcon, il est possible d'installer un lombricomposteur dans une cave, par exemple. C'est un bac à compost peuplé de vers de terre qui absorbent les déchets et les transforment en engrais. Le bokashi, un composteur hermétique venu du Japon, de la taille d'une poubelle, est une solution pratique pour les espaces urbains. Il peut être installé dans la cuisine et est équipé d'une poudre contenant des levures, des bactéries pour décomposer les matières tassées dans un petit bac par fermentation.

Peuvent être mis dans un bac à compost :

  • Les épluchures de légumes et de fruits,

  • Le marc de café et filtres à café,

  • Les boîtes à œufs en carton,

  • Les coquilles d’œufs,

  • Les coques de noisettes et de noix,

  • Les mouchoirs,

  • Les rouleaux de papier toilette en carton,

  • Les thés et infusions (idéalement en vrac),

  • Les fleurs fanées,

  • Les cheveux, ongles,

  • Les poils d’animaux.

83 kilos de biodéchets par an par personne

Selon le ministère de la Transition écologique, "1/3 du contenu de la poubelle résiduelle des Français sont des déchets alimentaires, alors que ces biodéchets peuvent être valorisés en biogaz utilisé localement pour le chauffage urbain, ou en compost pour les filières agricoles".

Il est estimé qu'en moyenne chaque habitant en France jette 83 kilos de biodéchets par an. Bien qu'aucune sanction ne soit spécifiquement mentionnée dans la loi pour l'absence de bac à compost à domicile, une amende forfaitaire de 35 euros (75 euros si le délai de paiement est dépassé) est prévue en cas de non-respect des consignes de tri des biodéchets.

Assurland.com vous aide à mieux comprendre l'assurance habitation

Un délai d'intervention variable en fonction du sinistre Temps d'attente pour votre rapport d’expertise habitation

Afin de mesurer les indemnisations en cas de sinistre, le recours à un expert en assurance habitation est souvent nécessaire. L'intervention du professionnel n'est cependant pas limitée dans un délai précis. Plusieurs critères entrent en jeu et, en cas d'une attente trop longue, la victime peut opter pour d'autres solutions.

Lire la suite
maison-forêt-arbres Débroussaillage : qui est responsable, locataire ou propriétaire ?

Dans la cadre de la protection contre les incendies, il revient aux propriétaires de débroussailler le terrain à proximité des bois ou des forêts. Explications.

Lire la suite
enfant-chien-jardin Protéger son jardin avec une assurance dédiée

Il reste encore quelques beaux jours avant l'arrivée de l'hiver : vous pouvez encore vous prélasser dans votre jardin verdoyant et fleuri ! Pour protéger ce petit paradis contre le mauvais temps ou encore toute sorte de dégradation, avez-vous pensé à souscrire l'option garantie jardin dans votre contrat d'assurance habitation ?

Lire la suite
fuite-maison-degat-des-eaux-moisissure-champignon Combattre les moisissures : votre assurance habitation

Un fléau existe dans nos intérieurs. Il aime l'humidité et les endroits renfermés et prend la forme de champignons et autres moisissures. Mauvais pour la santé, ils sont aussi à l'origine de dégradations pour votre logement et s'avèrent inesthétiques. Voici quelques bons conseils pour les éviter.

Lire la suite
dependance habitation garage jardin Couverture assurance pour dépendances non attenantes

Les dépendances offrent une solution pratique pour libérer de l'espace dans la maison en permettant le stockage d'outils de jardinage, la création d'un atelier de bricolage, ou garer des véhicules tels que des voitures et les motos. Mais votre assurance habitation couvre-t-elle les dommages éventuels en cas de sinistre ?

Lire la suite
mur-pierre Assurance pour murs qui s'écroulent : protégez-vous

Assurance habitation et mur mitoyen : voici un sujet délicat. Un mur mitoyen peut être considéré comme « propriété partagée » ou non. Les propriétaires de ce type de mur partagent normalement certaines obligations. Mais quid des responsabilités en cas de sinistre et de litige ?

Lire la suite