• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Comment obtenir un emprunt après 50 ans ?

Publié par le

Comment emprunter sans encombre après 50 ans ?

Emprunter après 50 ans reste possible, mais c’est parfois le parcours du combattant. La faute aux baisses de revenus des retraités et à l’assurance emprunteur, couvrant le décès. Pour les assureurs, l’âge est un facteur de risques. Alors comment faire pour acheter un logement à crédit quand on a plus de 50 ans ?

Les freins : baisse de revenus et assurance crédit

S’il n’est pas impossible d’emprunter après 50 ans, c’est un peu plus difficile que pour les emprunteurs plus jeunes. Entre les baisses de revenus des retraités et le point épineux de la garantie décès et la garantie invalidité et incapacité de l’assurance emprunteur.

Selon un article du Monde, les courtiers Vousfinancer.com et Meilleurtaux.com ont 15 % d’emprunteur âgés de plus de 50 ans mais les plus de 60 ans sont bien moins nombreux (3 %). Pour compenser, des crédits adaptés à la baisse de revenus des retraités ont été développés. Concrètement, les échéances s’adaptent aux revenus de ces personnes : des mensualités plus élevées pour les actifs, et une baisse du montant des mensualités pour les retraités.

L’autre frein, c’est l’assurance de prêt qui protège la banque prêteuse et l’emprunteur lui-même. Notamment la garantie décès, l’âge étant considéré comme un facteur de risque pour l’assureur. Questionnaire de santé, examen médical, interruption des garantie décès et invalidité incapacité… qui engendrent le plus souvent des surprimes d’assurance… les obstacles sont nombreux !

Alors comment emprunter sans se ruiner après 50 ans ?

La délégation d’assurance est la solution ! Elle consiste à choisir un contrat d’assurance emprunteur concurrent, offrant à minima les mêmes garanties que le contrat de la banque. Contrairement aux assurances collectives distribuées par les banques, les assurances individuelles sont moins contraignantes (possibilité d’adhérer jusqu’à 85 ans, interruption des prestations plus tardive, prise en charge plus large des risques, etc.).

Une autre solution consiste à apporter des garanties supplémentaires à son banquier : avec le nantissement de son assurance vie par exemple, servant à assurer le paiement du prêt en cas de problème. Autrement dit, l’emprunteur met son assurance vie en gage auprès de la banque.

Source : Le monde

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES