Assurance auto

Les constructeurs automobiles se tournent vers la vente en ligne

Publié par le , Mis à jour le 26/03/2019 à 15:05
118 vues 1 réaction Note

La vente en ligne séduit les constructeurs automobiles

En février dernier, Elon Musk, patron de Tesla, annonçait la suppression de la moitié de ses boutiques dans le monde. Le but : développer la vente en ligne de ses véhicules. Un procédé qui fait des émules dans l’industrie automobile.   

En 2018, 78 % des ventes de Model 3 aux Etats-Unis ont été réalisées en ligne

L’industrie automobile évolue. Il y a tout juste un an, TNS/Google publiait une étude qui affirmait que pour acheter une voiture les Français préféraient internet aux concessions. Plus rapide, parfois moins chère : la vente en ligne présenterait bon nombre d’avantages. Le phénomène devrait en tout cas s’accentuer, ou se renforcer, dans les années à venir. Toujours à la pointe, le patron de Tesla, Elon Musk, annonçait ainsi fin février, sa volonté de supprimer la plupart de ses boutiques dans le monde afin de vendre ses voitures presque exclusivement en ligne. S’il est depuis revenu sur son annonce en déclarant que seule la moitié des boutiques serait fermée, Elon Musk démontre l’intérêt que les constructeurs ont pour la vente en ligne.

Tesla, marque hyper high-tech, n’a à vrai dire par véritablement besoin d’exposer ses véhicules dans des boutiques physiques. L’année dernière, 78 % des ventes de sa Model 3 aux Etats-Unis ont été réalisées en ligne. Une part tout simplement impressionnante. Pour autant, une question peut survenir : si la start-up californienne peut se le permettre, quid des autres constructeurs, de ces marques plus traditionnelles ? Ces dernières, à la différence de Tesla, ne contrôlent pas l'ensemble de son réseau de distribution. A l’inverse, leurs ventes reposent « sur un réseau de concessionnaires constitué d'entrepreneurs indépendants », explique Le Point.

Audi et PSA eux aussi lancés dans la vente en ligne

Plus difficile donc pour les constructeurs automobiles traditionnels, mais pas pour autant impossible. Audi, marque allemande haut de gamme, a ainsi annoncé il y a quelques jours vouloir tester dès cette année la vente en ligne d'une série limitée. L’objectif est de généraliser le procédé d'ici à 2020. Chez les autres, la volonté de se lancer dans la vente en ligne est tout aussi forte. Le groupe PSA par exemple. L’année dernière ce sont 6 000 voitures du groupe qui ont été vendues en ligne. D’ici à 2021 le Français souhaite voir ce nombre grimper à 100 000.

Pour Guillaume Crunelle, responsable automobile chez Deloitte et interrogé par Le Point, « le digital rend possible un contact direct entre le constructeur et l'utilisateur de la voiture, ce qui est une nouveauté et multiplie les points de contact potentiels ». Il s’agit selon lui d’un « enjeu d'augmentation du chiffre d'affaires » mais aussi d’un moyen d’optimiser la fidélisation des clients. Alors, se dirige-t-on vers la fin des concessions ?

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Recherche une assurance voiture tel 06 71 82 44 91. Cordialement

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES