Assurance credit

Immobilier : 35 % des emprunteurs ont fait appel à un courtier

Publié par le

Crédit immobilier : 35 % des Français font appel à un courtier

En France, le recours à un coutier immobilier pour obtenir un crédit est de plus en plus fréquent. En 10 ans, leur part de marché a plus que doublé, passant de 15 % en 208 à 35 % aujourd’hui. Les moins de 35 ans sont les plus nombreux à leur faire appel.

Près un d’un tiers des Français a un crédit immobilier en cours

Les courtiers immobiliers ont le vent en poupe. Selon une étude OpinionWay-Vousfinancer, 31 % des Français, soit près de 3 sur 10, ont actuellement un crédit immobilier. Un chiffre stable depuis 2015 (32 %), malgré quelques évolutions quant aux profils des emprunteurs. Les personnes âgées de 65 ans et plus sont ainsi de moins en moins nombreuses à rembourser un prêt immobilier (- 6 %), et ne représentent plus que 14 % des emprunteurs. A l’inverses, la part des 35 à 49 ans ainsi que des CSP + sont quant à elles en progression de + 7 points. Ils représentent à eux près de 52 % des Français ayant contracté un prêt pour un achat immobilier.

55 % des Français recherchent un taux d’intérêt plus avantageux

Parmi les emprunteurs, 35 % ont fait appel à un courter immobilier. Un chiffre qui, lui, est en nette progression ces dernières années. « La part de marché des courtiers progresse depuis quelques années. Elle a plus que doublé en 10 ans, passant de 15 % en 2008 à 35 % aujourd’hui et même 60 % chez les jeunes de moins de 35 ans », détaille Jérôme Robin, directeur général et fondateur de Vousfinancer.

Si les Français sont de plus en plus nombreux à avoir recours à un courtier c’est en grande partie pour des raisons financières. L’étude précise ainsi que 55 % cherchent à obtenir le taux le plus avantageux. Les personnes interrogées évoquent également le gain de temps (27 %) et le besoin d’être conseillées et accompagnées dans leurs démarches (23 %). Différents facteurs qui pourraient convaincre de futurs emprunteurs : « Nous anticipons dans les années à venir que les courtiers en crédit pourraient intermédier 40 % des crédits immobiliers », indique Jérôme Robin.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES