Assurance santé

Santé : quel est l'intérêt de la journée mondiale sans téléphone portable ?

Publié par le , Mis à jour le 06/02/2019 à 16:24

Journée mondiale sans portable : quels effets sur la santé ?

Lancée en 2001, la journée mondiale sans téléphone portable invite le public à réfléchir à l'usage qu'il fait des téléphones portables. Un geste qui, s’il paraît simple, demande un véritable effort à certains. Pourtant s’en détacher permettrait de de diminuer quelques risques.

Le 6 février, la journée mondiale sans téléphone portable

Et vous, êtes-vous nomophobe ? Ce mercredi 6 février, c’est la Journée mondiale sans portable. L’occasion pour le public de réfléchir à l’usage qu’il en fait mais aussi à la place qu’il lui accorde. Une démarche qui demande néanmoins certains efforts. Selon Recommerce Group, 38 % des Français préféreraient en effet rester muets pendant 24 heures plutôt que de lâcher leur smartphone. Une nomophobie (phobie liée à la peur excessive d'être séparé de son téléphone mobile, NDLR) particulièrement présente chez les plus jeunes pour qui le smartphone deviendrait presque une extension de leur bras. Cette dépendance peut ainsi conduire à certains actes curieux. Ainsi, selon une étude Ipsos, 20% des jeunes répondent au téléphone pendant qu’ils font l’amour. Outre modifier les codes d’une relation sexuelle, les smartphones peuvent également avoir des effets néfastes sur la santé.

Presbytie, insomnies ou encore douleurs cervicales : les effets néfastes du portable

Première conséquence sur notre santé : l’usage excessif des écrans impacte le cristallin de l’œil et favorise la myopie. Avec la consommation de smartphones, beaucoup d’efforts d’adaptation dont demandés à nos yeux. Mais alors que notre activité oculaire augmente, les symptômes de fatigue numérique s’intensifient. Les dangers sont dès lors multiples : vieillissement accéléré, presbytie précoce ou encore dégradation de la rétine. En Grande-Bretagne deux femmes âgées de 22 à 40 ans auraient même souffert d’une cécité temporaire de quelques mois à cause de cette mauvaise habitude.

Si les yeux sont impactés, c’est aussi le cas de notre cerveau. Si la communauté scientifique peine à se mettre d’accord, de nombreuses études démontrent la nocivité des ondes électromagnétiques ainsi que leur lien avec les cancers du cerveau. Les études sur les effets d’un usage excessif des téléphones portables évoquent également la conséquence néfaste de la lumière bleue sur le sommeil. L’exposition à ces écrans le soir peut en effet entraîner des insomnies ou des difficultés à l’endormissement. Les problèmes de douleurs cervicales ou encore de tendinites du pouce sont eux aussi courant chez les accros du smartphone.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES