Remboursement de l'orthoptie par la Sécurité sociale et les mutuelles

Votre projet

Les orthoptistes sont comme des "kiné des yeux", spécialistes des muscles et des mouvements oculaires. Ils interviennent notamment pour le dépistage, la réadaptation ou la rééducation des yeux. Ils peuvent également vous aider si vous avez des problèmes de vision causés par un accident ou une maladie. Sachez que la Sécurité sociale et les mutuelles santé prennent en charge une partie de vos frais. Voici tout ce que vous devez savoir sur le remboursement par la Sécurité sociale et les mutuelles.

Pourquoi consulter un orthoptiste ?

L’orthoptiste peut traiter différents troubles de la vue, en collaboration avec un ophtalmologiste : 

  • strabisme : défaut d’alignement entre les deux yeux ;
  • diplopie : synonyme de vision double : au lieu de percevoir une image, le patient en perçoit deux ;
  • amblyopie : une anomalie oculaire qui se caractérise par la différence d’acuité visuelle existant entre les deux yeux. Le traitement de l'amblyopie consiste à cacher l'œil qui voit le mieux pour forcer le second à compenser ;
  • la presbytie : trouble visuel se caractérisant par une difficulté de l’œil à établir une « mise au point » en vision rapproché. À partir de 45 ans, un dépistage de cette maladie peut être effectué par l'orthoptiste pour retarder le port de lunette ;
  • les paralysies oculomotrices (POM) ;
  • la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) : une perte de la vision centrale.

Au-delà de ces affections connues, de nombreux troubles peuvent être soignés par un orthoptiste, la fatigue visuelle, les maux de tête (céphalée ou migraines ophtalmiques), troubles de l'équilibre, l'absence de réponse ou de réactivité de l'œil, le larmoiement chronique, etc. 

Faut-il une ordonnance pour l'orthoptiste ?

Sauf urgence, oui, la visite d'un orthoptiste nécessite la délivrance d'une ordonnance. Cette prescription d'effectuer un bilan orthoptique est faite généralement par un ophtalmologiste, mais peut aussi être délivrée par un médecin généraliste, un pédiatre, un neurologue ou autre praticien. 

Quand faut-il consulter l'orthoptiste pour un enfant ?

À partir de six mois, un bilan orthoptique peut être prescrit par un pédiatre en cas de : 

  • gêne lors de l'exposition au soleil ;
  • retard du développement psychomoteur ;
  • difficulté à se déplacer une fois qu'il sait marcher.

À partir de l'entrée à l'école, les signes suivants doivent aussi susciter la vigilance : 

  • difficulté à la lecture et à l'écriture ;
  • difficultés d'apprentissage ;
  • endormissement lors de la lecture ou l'écriture ;
  • tous les troubles de la vue ou de la vision (picotements oculaires, maux de tête, vision floue ou double, sensation de brûlure oculaire, etc.). 
bloc-cta-sante
Votre mutuelle santé
à partir de 4,87€ par mois

Le prix des différentes consultations

Lors de la première consultation; l'orthoptiste réalise un "bilan orthoptique". C'est à partir de cet examen que le praticien va déterminer le type de soin à faire et le nombre de séances.

Tarif d'un bilan orthoptique

Le tarif conventionné pour un bilan orthoptique est de 78 euros en secteur 1.

Tarif d'une rééducation orthoptique

Pour une séance de rééducation, le tarif variera entre 10,40 euros et 46,80 euros en secteur 1.

Tarif des consultations : attention au secteur

Les tarifs donnés sont les tarifs conventionnés en secteur 1. 

  • En secteur 2, appelé aussi "secteur conventionné à honoraires libres", les tarifs sont fixés librement par le professionnel de santé. Ils comprennent le tarif de base fixé par l’Assurance maladie et une majoration fixée par l'orthoptiste. 
  • En secteur 3, les médecins ne sont pas conventionnés, n'ont pas signé la convention médicale. Ils sont totalement libres de fixer leurs tarifs au-delà. 

Le remboursement par la Sécu

L’Assurance Maladie rembourse les consultations chez l'orthoptiste réalisées sur ordonnance à hauteur de 60 % du Tarif de Convention (TC). 

Cette prise en charge s'applique au bilan orthoptique prescrit (examen réalisé lors de la première consultation), et aux éventuels examens complémentaires, et les consultations de rééducation qui suivent suivantes.

Cela signifie par exemple qu'une séance au tarif conventionné de 46,80 euros n'est remboursé qu'à hauteur de 60 % par la "Sécu", soit 28,08 euros. Pour le reste à charge de 18,72 euros, les complémentaires santé permettent de bénéficier d'une prise en charge.

Bon à savoir : en cas d'Affection Longue Durée (ALD), il est possible de bénéficier d'un remboursement de l'orthoptiste à 100% par l'Assurance Maladie, en présentant une demande d'entente préalable avant le début du traitement.

Quelle est la base remboursement chez l'orthoptiste ?

Les tarifs conventionnés varient en fonction de l'acte. Ces tarifs servent de base de remboursement pour la Sécurité sociale : 

Interventions BRSS
Mesure de l’acuité visuelle 22,10 euros
Bilan orthoptique 78 euros
Bilan des déséquilibres de la vision binoculaire entre 26 euros et 37,70 euros
Bilan orthoptique 78 euros
Bilan des déséquilibres de la vision binoculaire entre 26 euros et 37,70 euros
Bilan des troubles oculomoteurs 39 euros
Séance de rééducation  46,80 euros
Séance de rééducation  46,80 euros
Traitement du strabisme  16,90 euros

Source : Ameli

Quel remboursement par la mutuelle ?

Pour compléter les remboursements de la Sécurité Sociale et alléger le reste à charge, les patients peuvent choisir une mutuelle santé proposant de bonnes garanties en optique. Cette complémentaire vous remboursera en totalité ou en partie les différents actes.

Sur les devis de mutuelles santé, le niveau de couverture peut s'exprimer de deux façons : 

  • en forfait : il s'agit d'une enveloppe que vous pouvez dépenser tous les ans pour vos soins chez l'orthoptiste ; 
  • en pourcentage : il exprime le pourcentage du tarif de convention qui est couvert. 

Pour savoir jusqu'à quel montant vous être remboursé, il suffit de multiplier ce pourcentage par le tarif de convention du soin. Plus le pourcentage est élevé, plus le remboursement l'est aussi, mais attention, un niveau élevé ne couvre pas toujours les dépassements d'honoraires. Avec les meilleures mutuelles, il est possible de couvrir un dépassement d'honoraire important, mais en échange d'une cotisation plus élevée.

Par exemple : pour un bilan orthoptique en secteur 1 à 78 euros, la Sécurité sociale prend en charge 60 % sur une BRSS de 78 euros.

60 % de 78 euros = 46,80 euros. Le reste à charge après Sécu est donc de 31,20 euros.

Pour savoir si votre mutuelle santé peut couvrir ce reste à charge, il suffit de multiplier votre pourcentage de remboursement par la BRSS : 

Pour une couverture à 200 % : 78*200 % = 156 euros : votre mutuelle santé vous rembourse jusqu'à 156 euros de reste à charge.

Pour trouver une mutuelle adaptée à vos besoins de santé et avec une bonne prise en charge des frais d'orthoptie, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur santé en ligne et gratuit pour obtenir une liste de devis en trois minutes.

FAQ Orthoptiste remboursement

  • Comment trouver un orthoptiste autour de chez moi ?

    Des sites et des applications comme Doctolib peut vous permettre de trouver facilement un rendez-vous autour de chez vous. Le site du Syndicat National Autonome des Orthoptistes dispose également d'un annuaire.

  • Oui, les séances chez l'orthoptiste peuvent être remboursées par la Sécurité sociale si elles font l'objet d'une prescription (ordonnance).

  • Tout dépend des soins à réaliser, mais le prix d'un bilan orthoptique, première étape avant les séances de rééducation est fixé à 78 euros en secteur 1.

  • C'est généralement l'ophtalmologue ou ophtalmologiste qui prescrit des séances d'orthoptie. Mais un bilan orthoptique peut aussi être prescrit d'autres praticiens ou professionnels de santé (médecin traitant, généraliste, pédiatre, neurologue, etc.).

  • Pour être remboursé par la Sécurité sociale de ses séances d'orthoptie, il faut : 

    • respecter le parcours de soins (consulter l'orthoptiste suite à la délivrance d'une ordonnance par son médecin traitant),
    • que l'orthoptiste soit conventionné,
    • que vous soyez bien couvert par l'Assurance maladie (avoir une carte Vitale à jour).
  • L'ophtalmologue, ou "ophtalmologiste" est un spécialiste qui détecte d’éventuels troubles de la vue ou maladies et peut prescrire des médicaments. Il réalise également des interventions de chirurgie sur l’œil. Un orthoptiste, à la manière d'un kiné, s'occupe, lui, de la rééducation et de la réadaptation des yeux. Il travaille sur ordonnance du premier.

Les plus recherchés

Voir plus de liens