Appareil dentaire : prix, remboursement et conseils d'achat

Votre projet

Vous avez besoin de porter un appareil dentaire et vous vous demandez combien vous allez devoir débourser ? Sachez que, selon votre situation, il est possible de bénéficier d'un remboursement par votre mutuelle santé ou par la Sécurité sociale.

Combien coûte un appareil dentaire en 2022 ?

Le prix d'un appareil dentaire oscille entre 700 et 1 200 euros par semestre. Les tarifs étant libres, d'importantes variations de prix sont alors possibles. Une demande de devis est alors vivement recommandée.

Le montant du forfait semestriel, lui, est établi en fonction de la durée du traitement et du nombre de visites de contrôle et d'entretien chez l'orthodontiste. Cette durée de traitement peut aller de 6 à 36 mois en fonction des situations. D'autres éléments peuvent également être facteurs de variations de prix comme l'expérience, la notoriété et la zone géographique du cabinet dentaire ou d'orthodontie.

Appareil dentaire  Modèle Prix moyen
Appareil dentaire "bagues" Bagues en métal  500 - 750 euros 
Bagues en céramique 850 - 1 000 euros
Bagues transparentes ou cristal  1 000 - 1 200 euros 
Bagues invisibles ou appareil lingual 1 500 euros 
Appareil dentaire "gouttière" Gouttière orthodontique 800 - 3 000 euros 
Gouttière occlusale 550 - 3 000 euros 
Gouttière de blanchiment 500 - 1 200 euros 
Appareil dentaire "clipsé" Prothèse sur implants dentaires  5 000 - 7 000 euros
Appareil dentaire "aligneur" Aligneur  1 500 - 4 500 euros
Gouttière d'alignement dentaire  800 - 3 000 euros
Appareil dentaire amovible  Dentier complet 300 - 2 000 euros
Dentier partiel  300 - 2 000 euros
bloc-cta-sante
Votre mutuelle santé
à partir de 4,87€ par mois

Remboursement des appareils par la Sécu

La Sécurité sociale rembourse les appareils dentaires uniquement pour les enfants de moins de 16 ans, à hauteur de 70 % ou 100 % de la base de remboursement (BRSS). Dans le but de diminuer vos dépenses de santé, il vous sera utile de souscrire à une mutuelle santé pouvant prendre en charge une grande partie du reste à payer.

Prise en charge des appareils par la mutuelle

Le remboursement de la Sécurité sociale étant très faible, il est intéressant de bénéficier d'une mutuelle santé proposant les meilleurs niveaux de garanties. En fonction des contrats souscrits, les complémentaires santé peuvent prendre une partie ou la totalité du reste à charge. Il existe deux méthodes de prise en charge par la mutuelle : sous forme de pourcentage ou de forfait. Si une formule est calculée en pourcentage, votre mutuelle vous remboursera selon un pourcentage de la base de la Sécurité sociale. Plus il sera élevé, au mieux vous serez remboursé. Dans le cas du forfait, votre mutuelle vous alloue une somme fixée à la signature du contrat que vous pourrez dépenser chaque année. Attention toutefois au délai de carence si vous souscrivez à une mutuelle santé peu de temps avant la pose de votre appareil.

Base de remboursement des appareils dentaires pour les moins 16 ans

Les traitements d'orthodontie pour les enfants de moins de 16 ans pour la pose d'un appareil dentaire ont une base de remboursement de 70 à 100 %. Il existe néanmoins trois conditions pour bénéficier d'un remboursement par l'Assurance maladie :

  • avoir un accord préalable de sa caisse primaire d'Assurance maladie (CPAM) ;
  • commencer les soins d'orthodontie dans les 6 mois suivant l'obtention de l'accord préalable ;
  • faire ces démarches avant le 16e anniversaire de l'enfant.
  Base de remboursement  Taux de remboursement Montant remboursé 
Traitement par semestre (6 semestres maximum) 193,50 euros 100 % 193,50 euros
Consultations de surveillance (2 par semestre) 10,75 euros 70 % 7,53 euros
Contention 1ʳᵉ année 161,25 euros 100 % 161,25 euros
Contention 2e année 107,50 euros  70 %  75,25 euros 

Comment les appareils dentaires sont-ils remboursés pour les adultes ?

Les adultes ne peuvent pas bénéficier d'un remboursement d'un appareil dentaire. Effectivement, la Sécurité sociale exclut de sa charge les patients âgés de plus de 16 ans. Les seuls frais pris en charge par la Sécurité sociale seront les consultations de surveillance effectuées dans un cabinet dentaire ou d'orthodontie.

Toutefois, il est possible que votre mutuelle prenne en charge une partie des frais. Dans ce cas, référez-vous à votre contrat et prenez contact en amont des soins avec votre organisme santé. En effet, d'un contrat à l'autre, le remboursement de votre mutuelle sera plus ou moins important.

Comment obtenir un appareil dentaire pas cher ?

Le reste à charge pour l'assuré pouvant être élevé après les remboursements potentiels de l'Assurance maladie et la mutuelle, quelques solutions existent pour bénéficier du meilleur rapport qualité/prix.

Demander des devis et comparer la concurrence

Les orthodontistes sont dans l'obligation d'informer leurs patients de leurs tarifs de traitement. Ils doivent alors leur fournir un devis dans lequel doivent figurer :

  • la description précise du traitement proposé et les matériaux utilisés ;
  • le montant des honoraires pratiqués ;
  • le taux de remboursement de la Sécurité sociale ;
  • les éventuels suppléments.

Pour être sûr de payer moins cher, vous pouvez alors comparer les devis de différents orthodontistes.

Aller dans un centre hospitalier universitaire (CHU)

Les centres hospitaliers universitaires habilitent les élèves orthodontistes à la pratique de soins dentaires en conditions réelles et sur de vrais patients. En guise de compensation, le patient bénéficie d'un traitement d'orthodontie pouvant être parfois deux fois moins cher que dans des cabinets traditionnels.

Effectuer ses soins dentaires dans un centre mutualiste

Les centres mutualistes dispensent des traitements d'orthodontie jusqu'à 20 % moins cher que dans certains cabinets dentaires ou d'orthodontie. Ces centres s'engagent pour la qualité de leurs services et leur accessibilité à tous.

FAQ Remboursement appareil dentaire

  • Est-ce que la CMU prend en charge un appareil dentaire ?

    Aucune prise en charge n'est possible pour les appareils dentaires chez les adultes de plus de 16 ans. La CMU peut en revanche prendre en charge les soins d'orthodonties et certaines prothèses dentaires.

  • Des soins dentaires impliquant la pose d'un appareil interviennent en cas d'anomalies, de malpositions dentaires, de mauvais espacements ou de chevauchements entre les dents, de dysharmonie dento-maxillaire, de malocclusion, ou de supraclusion.

  • Des douleurs peuvent intervenir peu après la pose de votre appareil dentaire à cause de la pression exercée sur les dents. Des irritations causées par l'arc ou les bagues peuvent aussi survenir. Dans ce cas, il est nécessaire de se référer à votre orthodontiste.

  • En fonction de la dentition du patient, différents types d'appareils dentaires existent :

    • les appareils dentaires multi-attaches ou multi-bagues ;
    • les appareils dentaires d'expansion ;
    • les appareils dentaires fonctionnels ;
    • les appareils mainteneurs d'espace ;
    • les appareils de force extra orale ;
    • les appareils de contention.
  • Il n'existe actuellement aucune garantie pour les appareils dentaires.

  • Un patient garde en moyenne un appareil dentaire pendant 18 mois. Cependant, les écarts de durée peuvent être importants. La durée peut varier entre 6 mois et 36 mois en fonction des soins dentaires nécessaires.

  • Les bénéficiaires de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS, ex-CMU) peuvent prétendre à la prise en charge de leur frais d'appareils dentaires. Pour obtenir ce remboursement, l'assuré doit obtenir l'accord préalable de l'Assurance maladie. Le praticien ne pourra pas effectuer de dépassements d'honoraires sur le prix d'un appareil. En cas de refus, une notification vous sera envoyée dans un délai de 15 jours en indiquant les motifs de la décision.

  • Le taux de remboursement d'un dentier est de 70 % sur une base de remboursement de 182,75 euros. La prise en charge par l'Assurance maladie sera alors de 127,92 euros. Les 30 % restants, soit le ticket modérateur, sera pris en charge par la mutuelle.

    Appareil dentaire cassé faut-il repayer ? 

    En général, vous n'aurez pas à repayer un appareil dentaire cassé. Cela est compris dans les visites de contrôles et d'entretien prévues dans votre paiement chaque semestre. Si la casse est provoquée par une tierce personne, l'assurance habitation de la personne responsable peut prendre en charge les frais de remplacement grâce à la garantie de responsabilité civile. Pour les enfants, l'assurance scolaire prend souvent en charge ce genre de casse.

    L'orthodontiste est-il remboursé ?

    Les traitements d'orthodontie sont pris en charge à hauteur de 70 % de la BRSS pour les actes inférieurs à 120 euros, et à 100 % pour les actes supérieurs à 120 euros. 

  • En général, vous n'aurez pas à repayer un appareil dentaire cassé. Cela est compris dans les visites de contrôles et d'entretien prévues dans votre paiement chaque semestre. Si la casse est provoquée par une tierce personne, l'assurance habitation de la personne responsable peut prendre en charge les frais de remplacement grâce à la garantie de responsabilité civile. Pour les enfants, l'assurance scolaire prend souvent en charge ce genre de casse.

    L'orthodontiste est-il remboursé ?

    Les traitements d'orthodontie sont pris en charge à hauteur de 70 % de la BRSS pour les actes inférieurs à 120 euros, et à 100 % pour les actes supérieurs à 120 euros. 

  • Les traitements d'orthodontie sont pris en charge à hauteur de 70 % de la BRSS pour les actes inférieurs à 120 euros, et à 100 % pour les actes supérieurs à 120 euros. 


Actualité de l'assurance santé

calvitie-homme

Perte de cheveux : un médicament autorisé aux États-Unis

Un nouveau médicament contre l'alopécie, cette maladie qui entraîne une perte de cheveux, a été autorisé ce lundi 13 juin par l'agence américaine de médicaments (FDA). Il est commercialisé sous le nom d'Olumiant.

medecin-argent

L'Assurance maladie évalue le montant de la fraude à la CSS

Pour la première fois, l'Assurance maladie a publié une estimation de la fraude à la Complémentaire Santé Solidaire (CSS), cette « mutuelle publique » permettant aux plus modestes de bénéficier d'une couverture santé plus complète. Elle est évaluée entre 25 millions et 176,5 millions d'euros, selon la manière dont elle est recensée.


Guides et infos sur les mutuelle santé