Assurance auto

Guide Complet sur le Bareme WLTP et son Application en 2024

  • Comparez gratuitement le panel le plus large du marché en 3 minutes
  • 357€ d’économie moyenne sur votre assurance auto*
layers
8 millions d'offres

Plus de 8 millions d'offres proposées chaque année

Généralisé depuis le 1er septembre 2018, le cycle d’homologation WLTP (Worldwide Harmonised Light vehicle Test Procedure) est appliqué depuis le 1er janvier de cette année. Une application ayant entraîné une hausse de l’émission de CO2. Une augmentation qui va désormais se faire ressentir sur le malus automobile. Mais quel va être ce nouveau barème ? Quelles vont être les répercussions sur les automobilistes ?

Qu’est-ce qu’un malus écologique ?

Le malus écologique est une taxe (aussi nommée « écotaxe »), qui est payée au moment de l’achat d’un véhicule neuf. Selon son niveau d’émissions, cette taxe est plus ou moins élevée. Elle vise à inciter les acheteurs à se diriger vers des véhicules moins polluants, qui sont donc moins « taxés ».

Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de payer le malus écologique pour une voiture d’occasion. Les pouvoirs publics considèrent que cette taxe a été payée une première fois à l’achat de la voiture. Attention, le malus continue continue de s’appliquer sur les voitures d’occasion importées, puisqu’on estime qu’elles sont immatriculées pour la première fois en France (comme un véhicule neuf). Le calcul se fait en prenant en compte la première année d’immatriculation du véhicule à l’étranger, puis 10% sont retranchés par année d’immatriculation entamée.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Nouveau barème du malus écologique

Le 1er janvier dernier les automobilistes ont dû faire face à un nouveau barème du malus écologique. Plus sévère que le précèdent, cette nouvelle grille implique un nouveau seuil de déclenchement : à partir de 110 grammes par kilomètre (g/km) de CO2 rejetés par le véhicule. Un barème auquel les automobilistes n’auront néanmoins pas eu le temps de s’habituer. Le 1er mars cette grille a laissé place à une nouvelle, basée sur le WLTP, un protocole européen de mesure des consommations et émissions des véhicules. Une révolution pour le malus écologique puisque son référentiel passe donc des g/km de CO2 évalués selon le protocole NEDC (New European Driving Cycle) à ceux mesurés suivant le cycle WLTP.

Ce nouveau protocole devrait permettre d’accéder à des chiffres de consommation bien plus réalistes. L’ancien cycle, le NEDC, était jugé trop laxiste, les chiffres obtenus s’avérant toujours optimistes.

Une grille décalée de 28 g par km de CO2 rejetés

Avec ce nouveau barème encore plus sévère, le taux de CO2 communiqué pour chaque modèle est irrémédiablement impacté. Les voitures neuves doivent désormais se conformer au protocole WLTP et donc exprimer leurs émissions de CO2 en fonction de ce dernier. Le seuil de déclenchement est ainsi porté à 138 g/km, contre 110 g/km avec le système basé sur le NEDC corrélé. L’impact reste néanmoins mesuré puisque la modification en janvier dernier du barème NEDC a servi d’étape transitoire en apportant une première hausse sur le taux affiché par les constructeurs.

Une étape nommée NEDC corrélé. Avec des chiffres homologués en nette hausse, Bercy prévu de décaler 28 g/km de CO2 la grille du malus.

La progression des sommes dépensées sera quant à elle la même. La grille est donc graduée de la même manière avec un premier malus à 50 €. Le montant maximal, appelé « super malus », est lui toujours de 20 000 €, mais cette fois pour des émissions supérieures à  212 g/km de C02. L’ancien barème prévoyait ainsi par exemple un malus de 240 € pour une émission de 119 g/km de CO2 ; avec la nouvelle grille ce niveau de malus équivaut à une émission de 147 g/km.

Barème WLTP Malus 2020

  • Inférieur à 138 g/km = 0€
  • 138 g/km - 50€
  • 139 g/km - 75€
  • 140 g/km - 100€
  • 141 g/km - 125€
  • 142 g/km - 150€
  • 143 g/km - 170€
  • 144 g/km - 190€
  • 145 g/km - 210€
  • 146 g/km - 230€
  • 147 g/km - 240€
  • 148 g/km - 260€
  • 149 g/km - 280€
  • 150 g/km - 310€
  • 151 g/km - 330€
  • 152 g/km - 360€
  • 153 g/km - 400€
  • 154 g/km - 450€
  • 155 g/km - 540€
  • 156 g/km - 650€
  • 157 g/km - 740€
  • 158 g/km - 818€
  • 159 g/km - 898€
  • 160 g/km - 983€
  • 161 g/km - 1.074€
  • 162 g/km - 1.172€
  • 163 g/km - 1.276€
  • 164 g/km - 1.386€
  • 165 g/km - 1.504€
  • 166 g/km - 1.629€
  • 167 g/km - 1.761€
  • 168 g/km - 1.901€
  • 169 g/km - 2.049€
  • 170 g/km - 2.205€
  • 171 g/km - 2.370€
  • 172 g/km - 2.544€
  • 173 g/km - 2.726€
  • 174 g/km - 2.918€
  • 175 g/km - 3.119€
  • 176 g/km - 3.331€
  • 177 g/km - 3.552€
  • 178 g/km - 3.784€
  • 179 g/km - 4.026€
  • 180 g/km - 4.279€
  • 181 g/km - 4.543€
  • 182 g/km - 4.818€
  • 183 g/km - 5.105€
  • 184 g/km - 5.404€
  • 185 g/km - 5.715€
  • 186 g/km - 6.039€
  • 187 g/km - 6.375€
  • 188 g/km - 6.724€
  • 189 g/km - 7.086€
  • 190 g/km - 7.462€
  • 191 g/km - 7.851€
  • 192 g/km - 8.254€
  • 193 g/km - 8.671€
  • 194 g/km - 9.103€
  • 195 g/km - 9.550€
  • 196 g/km - 10.011€
  • 197 g/km - 10.488€
  • 198 g/km - 10.980€
  • 199 g/km - 11.488€
  • 200 g/km - 12.012€
  • 201 g/km - 12.552€
  • 202 g/km - 13.109€
  • 203 g/km - 13.682€
  • 204 g/km - 14.273€
  • 205 g/km - 14.881€
  • 206 g/km - 15.506€
  • 207 g/km - 16.149€
  • 208 g/km - 16.810€
  • 209 g/km - 17.490€
  • 210 g/km - 18.188€
  • 211 g/km - 18.905€
  • 212 g/km - 19.641€
  • 213 g/km - 20.000€

Les dernières actualités de l'assurance auto

Vol de voitures Quelles sont les voitures les plus volées en France ?

Coyote publie chaque année son Observatoire des vols de véhicules.Ce rapport dévoile l'augmentation continue de ces crimes observée depuis plusieurs années. Quelles sont les régions les plus touchées ? Quels sont les véhicules les plus volés ?

Lire la suite
réparation auto Réparations auto : quel impact sur votre prime ?

L'industrie automobile française traverse une période marquée par une augmentation significative des coûts de réparation, selon les dernières études de l'association Sécurité et réparation automobile (SRA) et d'autres organismes de recherche. Cette tendance, observée en 2023, souligne une croissance de 7 % du prix des réparations, influencée par le coût des pièces détachées et de la main-d'œuvre, mais également par des disparités géographiques notables.

Lire la suite
prix assurance auto Assurance auto : le prix reste le premier critère

L'impact des contraintes financières et économiques sur les choix des Français en matière d'assurance automobile est mis en lumière par une récente étude de L'Argus de l'assurance et Groupama.

Lire la suite
Arthur Pied
Rédigé par Arthur Pied

Dernière mise à jour : le 28/02/2024

Découvrir l'équipe rédactionnelle