Assurance habitation

Taxe d'habitation : Emmanuel Macron confirme sa suppression pour tous

Publié par le

Emmanuel Macron met fin à l'imbroglio sur la taxe d'habitation

Après quelques semaines de flottement et de doutes, le Président de la République a décidé de mettre fin à l’imbroglio : la taxe d’habitation sera bien supprimée pour tous les contribuables.

Un doute semé par Bruno Le Maire

La suppression est confirmée. Présent dans la Drôme jeudi 24 janvier à l’occasion d’un débat citoyen, Emmanuel Macron s’est prononcé sur la taxe d’habitation. Interpellé sur le sujet, le président de la République a tenu à clarifier la situation en confirmant que cet impôt local sera supprimé pour l’ensemble des contribuables. « On la supprimera en trois bouts », a-t-il indiqué avant d’ajouter que pour lui, il s’agissait d’un « impôt assez injuste socialement » du fait qu’il ne soit pas indexé aux revenus mais à la taille du logement.

Cette annonce met fin à quelques semaines de suspens et d’imbroglio. Lors de l’émission « Le Grand Rendez-vous », organisée par CNews, Europe1 et Les Echos le 6 janvier dernier, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait semé le doute en évoquant la possibilité de soumettre à la discussion cette suppression. Le ministre avait alors ajouté que les 20 % de ménages les plus riches, soit 4 millions de foyers, pourraient continuer à payer cet impôt.

La taxe d’habitation définitivement supprimée en 2020

La suppression de la taxe d’habitation est l’une des mesures phares de campagne du candidat Macron. L’année dernière, 80 % des contribuables ont été concernés par la diminution de 30 % de leur taxe d’habitation, rappelle Le Parisien. Une nouvelle baisse se déroulera cette année, avant de définitivement disparaitre en 2020.  

Alors que certaines collectivités n’avaient pas caché leur désaccord face à une telle mesure, Emmanuel Macron a également profité de son déplacement pour essayer de les rassurer. Tout en expliquant que « le seul moyen de baisser les impôts, c'est de baisser les dépenses », le président de la République a tenu à évoquer des mesures compensatoires. Parmi elles, celle de reverser une partie de la CSG aux départements et aux communes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES