Comparez gratuitement

Les experts sanitaires européens sur le point de donner leur accord pour la réautorisation du glyphosate

10 juil. 2023 Zoé Dupey 92 vues

D’après l’étude de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) présentée ce jeudi, le glyphosate ne constituerait aucun danger pour la santé. Il se pourrait que l'autorisation de l’agent chimique, pourtant décrié par de nombreuses ONG, soit ainsi renouvelée au sein de l’UE.

Ce que dit l’étude de l’EFSA

Le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé dans le monde. Exploité principalement dans les vergers, les vignes ou encore les espaces verts en ville, afin d’éliminer les mauvaises herbes, cet agent chimique, pourtant décrié par de nombreuses ONG, n’aurait aucun risque pour l’Homme.

Du moins c’est ce que confirme l’étude publiée ce jeudi par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). En effet, celle-ci  "n'a pas identifié de domaine de préoccupation critique" du pesticide chez les humains, les animaux et les plantes. 

Rappelons que selon la méthodologie scientifique de l'agence, une préoccupation est définie comme “critique” lorsqu’elle affecte tous les usages proposés de la substance active évaluée, empêchant donc son autorisation. Cependant l’EFSA a néanmoins relevé "un risque élevé à long terme chez les mammifères" pour la moitié des usages proposés du glyphosate. 

Des lacunes de données ont aussi été notifiées dans les conclusions de l'étude et de nombreuses zones de flou restent à éclaircir. Ces éléments devront être pris en compte par la Commission européenne et les États membres avant de statuer sur le renouvellement de son autorisation.

bloc-cta-sante
Votre mutuelle santé à partir de 4,87€ par mois

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Un herbicide très controversé

Parmi les questions restant en suspens, figurent l'évaluation de l'une des impuretés du glyphosate, l'évaluation du risque alimentaire pour les consommateurs ainsi que l'évaluation des risques pour les plantes aquatiques.

Pour rappel, le glyphosate est connu depuis les années 1970 lorsqu’il fut introduit par Monsanto avec la commercialisation du Roundup. Depuis, d’autres herbicides sont apparus et avec le temps, leur usage s’est démocratisé. Coût modique, simple d’utilisation, action sur certaines voies métaboliques de la croissance des végétaux, sont autant de facteurs qui ont contribué à leur usage dans le secteur agricole.

Pourtant, ce produit est décrié depuis des années. Le 10 mars 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui fait partie de l’Organisation mondiale de la santé, a rendu public un rapport indiquant que le glyphosate devait être classé cancérogène probable pour l’homme (classement 2A du CIRC). L’agence estimait notamment qu'il existe des preuves démontrant une association entre l'exposition au glyphosate et le développement de cancers tels que le lymphome non hodgkinien et le cancer du poumon.

Le positionnement du gouvernement français 

Malgré le rapport alarmant du CIRC, l’Union européenne continue à autoriser le produit de Bayer-Monsanto. La France quant à elle semble s’aligner sur la même position que l’EFSA. Cela n’a rien d'étonnant lorsque l’on sait que sur notre territoire, le glyphosate représente environ 12 % des pesticides vendus. Il correspond à une grande part de marché et constitue la pierre angulaire de notre système agro-industriel. C’est pourquoi les lobbies industriels agricoles continuent de faire pression et peuvent influer sur la décision finale.

L'utilisation du glyphosate est actuellement autorisée dans l’UE jusqu’au 15 décembre 2023. Une fois que la procédure sera terminée, l'EFSA publiera ses conclusions et tous les documents de référence relatifs à l'examen par les pairs et à l'évaluation des risques dans leur intégralité sur son site web. 

Ces conclusions sont attendues pour la fin juillet 2023 et les documents de référence, qui comptent plusieurs milliers de pages, devraient être publiés entre la fin du mois d'août et la mi-octobre 2023.

Assurland.com vous aide à mieux comprendre les mutuelles santé

Mutuelle pédicure-podologue : quelle prise en charge ? Pédicure-podologue : quels remboursements et tarifs ?

Les douleurs aux pieds peuvent rapidement vous gâcher la vie. Pour soulager vos maux, il est important de consulter un podologue. Une consultation chez ce professionnel est-elle remboursée ?

Lire la suite
carte-vitale Remboursements de la Sécurité sociale

La Sécurité sociale rembourse une partie des soins de santé des assurés sociaux. Quels sont les soins pris en charge ? Et à quel taux ? Découvrez le mode de calcul du remboursement de la Sécu ainsi que les différents forfaits et taux de remboursement appliqués aux soins de santé.

Lire la suite
femme-arbres-fleurs-mouchoir Période des allergies : anticiper, protéger, soigner

Bouleau, cyprès et platane... c'est beau la nature ! Allez dire ça aux millions de Français allergiques, qui dès les prémices du printemps font un concerto en éternuement, en nez pris et en yeux larmoyants ! S'il est difficile d'éviter ces désagréments, il est possible de les limiter.

Lire la suite
Assurance santé : un bon remboursement pour les allergies Comment optimiser le remboursement de son allergologue ?

Difficile à diagnostiquer, l'allergie est une maladie complexe et pluridisciplinaire. De nombreuses personnes sont touchées par différentes sortes d'allergies et peuvent être amenées à consulter un allergologue. Comme les traitements peuvent durer plusieurs années, les dépenses peuvent s'avérer assez considérables. Outre le remboursement de l'Assurance Maladie, une bonne assurance santé apparaît comme un précieux allié couvrant tout ou partie des frais engagés.

Lire la suite
Assurance santé : quelle prise en charge pour la DMLA ? Quelle prise en charge de la DMLA ?

La dégénérescence maculaire liée à l'âge ou DMLA est une maladie touchant les personnes âgées dont les facultés visuelles se trouvent affectées au point d'aboutir parfois à la cécité. L'Assurance maladie prend en charge les personnes atteintes de DMLA, mais cette couverture étant incomplète, souscrire une complémentaire santé permet d'optimiser le remboursement des frais de santé liés à la maladie.

Lire la suite
blanchiment-dentaire Quel remboursement pour le blanchiment dentaire ?

Le blanchiment dentaire est devenu une solution populaire pour obtenir des dents plus blanches et plus brillantes. Cependant, il peut y avoir des coûts associés à ce traitement. Dans cet article, nous aborderons les différentes options de blanchiment des dents disponibles, le coût associé à chaque option et les informations sur le remboursement du blanchiment dentaire.

Lire la suite