Quels remboursements pour une chambre particulière à l'hôpital ?

Votre projet

Lors d'un séjour à l'hôpital, il est plus agréable et confortable de pouvoir profiter d'une chambre individuelle plutôt que double, notamment pour garder votre intimité. Cependant, les frais d'hospitalisation peuvent être élevés et ne sont pas forcément remboursés. Qu'en est-il du remboursement de ces frais ? Quelle prise en charge par l'Assurance maladie ? Et par votre mutuelle ?

Remboursement par la Sécurité sociale

La chambre individuelle, que l'on peut aussi nommer chambre particulière, est considérée comme un soin de confort. L’Assurance maladie ne prend pas en charge ce type de dépenses santé, considérant que le séjour en chambre particulière relève souvent d’un choix individuel du patient.

C'est le cas également pour d'autres prestations de confort lors d'une hospitalisation comme :

  • le téléphone ;
  • la télévision ;
  • la presse magazine ;
  • le réseau Internet ;
  • le lit pour un accompagnateur.

Et aussi pour les dépassements d’honoraires, le ticket modérateur (20 % de l’hospitalisation) et le forfait hospitalier (environ 18 euros par jour). C'est pourquoi il peut être pertinent de faire jouer sa mutuelle santé.

bloc-cta-sante
Votre mutuelle santé
à partir de 4,87€ par mois

La prise en charge par la mutuelle santé

Lors d'une hospitalisation, la prise en charge d’une chambre individuelle en établissement de santé dépend de la formule choisie auprès de la mutuelle santé. En fonction de votre contrat d'assurance santé, votre mutuelle peut prendre en charge une partie ou la totalité du surcoût d’une chambre individuelle. Le remboursement se fait généralement sous forme de forfait journalier, mais certaines mutuelles prennent en charge le surcoût à hauteur de 100 %.

Ainsi, il est possible de bénéficier d'un remboursement qui peut prendre plusieurs formes, selon la mutuelle et les garanties souscrites :

  • le remboursement en forfait : la mutuelle santé vous propose une somme d’argent fixe à dépenser par an ;
  • le remboursement en pourcentage : la mutuelle santé prend en charge votre chambre particulière selon un pourcentage de base de remboursement de la Sécurité sociale.

Faites attention au plafonnement pratiqué par certaines mutuelles quant au montant journalier de votre chambre particulière ou à la durée de l’hospitalisation. Pensez également à choisir une offre santé sans délai de carence pour bénéficier d’une prise en charge immédiate.

Les frais pour une chambre individuelle

Le prix d'une chambre particulière en hôpital dépend de plusieurs facteurs, notamment de la région dans laquelle se situe l'hôpital, du type d'hôpital (public ou privé) et des services inclus dans le forfait.

Sachez cependant qu'en l’absence de chambre double disponible ou si votre médecin demande que vous soyez placé dans une chambre individuelle pour raisons médicales, vous bénéficierez de ce confort sans être facturé.

Quel est le prix d'une chambre particulière en hôpital ?

En général, le prix d'une chambre particulière en établissement public varie entre 60 et 80 euros par jour.

Quel est le prix d'une chambre particulière en clinique ?

Le prix moyen d'une chambre particulière en clinique est de 150 euros par jour. Les tarifs sont toujours plus élevés dans des établissements privés.

Les meilleurs remboursements

Assureur Formule Remboursement
MMA  Formule Santé Essentielle  80 euros par jour
April Niveau Essentiel 20 euros par jour
Cocoon Formule 5  30 euros par jour
Zenioo Formule Équilibre  60 euros par jour

Avantages d'une chambre d'hôpital seule

Éviter d'avoir un voisin de chambre peut être un excellent moyen de se reposer et de se rétablir. Les chambres individuelles offrent une intimité et une tranquillité que les chambres à plusieurs lits ne peuvent pas offrir.

Les chambres particulières ont également été prouvées pour réduire le stress et l’anxiété, ce qui peut aider à une récupération plus rapide.

FAQ Remboursement chambre particulière

  • Qu'est-ce qu'une chambre particulière ?

    La chambre particulière est une prestation proposée par les établissements de santé publique et les cliniques privées. Ainsi, le patient hospitalisé peut dormir dans une chambre individuelle, c'est-à-dire rester seul pendant la durée de son séjour.

  • Le meilleur moyen de savoir quelle mutuelle rembourse le mieux la chambre individuelle est d'effectuer une comparaison en ligne. Vous aurez accès à des devis personnalisés en quelques minutes et gratuitement.

  • Le remboursement de la chambre particulière en hospitalisation doit être précisé dans votre contrat de mutuelle. En effet, certaines mutuelles ne prennent pas en charge ou ne remboursent qu'une partie du montant de la chambre individuelle.

  • Vous pouvez en faire la demande avant votre hospitalisation, au moment de votre passage au service des admissions pour réaliser les formalités de préadmission auprès de l'équipe soignante.

    C'est quoi une chambre ambulatoire ?

    Lors d'interventions légères, on parle d'hospitalisation ambulatoire, cela signifie que le patient a la possibilité de rentrer chez lui le soir-même de l'opération.

    Comment ne pas payer le forfait journalier ?

    Le forfait hospitalier correspond à la participation du patient aux frais liés à son hospitalisation, hors chambre individuelle. Et d'après le site Ameli, certaines personnes n'ont pas à payer ce forfait hospitalier :
    • vous êtes une femme enceinte hospitalisée pendant les 4 derniers mois de grossesse, ou pour l'accouchement ou pendant les 12 jours après l'accouchement ;
    • vous bénéficiez de la Complémentaire santé solidaire (ex CMU-C et ACS), ou de l'aide médicale d'Etat ;
    • votre enfant est hospitalisé dans les 30 jours suivant sa naissance ;
    • votre hospitalisation est due à un accident du travail ou à une maladie professionnelle (lorsque l'hospitalisation est imputable à l'accident du travail ou à la maladie professionnelle) ;
    • vous êtes soigné dans le cadre d'une hospitalisation à domicile ;
    • votre enfant handicapé de moins de 20 ans est hébergé dans un établissement d'éducation spéciale ou professionnelle ;
    • vous dépendez du régime d'Alsace-Moselle ;
    • vous êtes titulaire d'une pension militaire ;
    • vous êtes victime d'un acte de terrorisme et bénéficiez d'une prise en charge intégrale pour les soins en rapport avec cet évènement dès lors que vous possédez une attestation en cours de validité.

    Quel est le prix d'une journée d'hospitalisation ?

    Une journée d'hospitalisation coûte en moyenne 1370 euros dans un service de médecine, 1700 euros dans un service de chirurgie et plus de 3000 euros en soins intensifs, sans les remboursements de votre assureur santé et de la Sécurité sociale.

  • Le forfait hospitalier correspond à la participation du patient aux frais liés à son hospitalisation, hors chambre individuelle. Et d'après le site Ameli, certaines personnes n'ont pas à payer ce forfait hospitalier :
    • vous êtes une femme enceinte hospitalisée pendant les 4 derniers mois de grossesse, ou pour l'accouchement ou pendant les 12 jours après l'accouchement ;
    • vous bénéficiez de la Complémentaire santé solidaire (ex CMU-C et ACS), ou de l'aide médicale d'Etat ;
    • votre enfant est hospitalisé dans les 30 jours suivant sa naissance ;
    • votre hospitalisation est due à un accident du travail ou à une maladie professionnelle (lorsque l'hospitalisation est imputable à l'accident du travail ou à la maladie professionnelle) ;
    • vous êtes soigné dans le cadre d'une hospitalisation à domicile ;
    • votre enfant handicapé de moins de 20 ans est hébergé dans un établissement d'éducation spéciale ou professionnelle ;
    • vous dépendez du régime d'Alsace-Moselle ;
    • vous êtes titulaire d'une pension militaire ;
    • vous êtes victime d'un acte de terrorisme et bénéficiez d'une prise en charge intégrale pour les soins en rapport avec cet évènement dès lors que vous possédez une attestation en cours de validité.
  • Une journée d'hospitalisation coûte en moyenne 1370 euros dans un service de médecine, 1700 euros dans un service de chirurgie et plus de 3000 euros en soins intensifs, sans les remboursements de votre assureur santé et de la Sécurité sociale.

Les plus recherchés

Voir plus de liens