Assurance auto

Auto : circulation compliquée dans le sens des retours du 17 au 19 août

Publié par le

Des embouteillages sont à prévoir ce week-end

Les prévisions ne sont guères étonnantes. Ce week-end du 17-19 août, Bison Futé prévoit des conditions de circulation difficiles dans le sens des retours. Si ce vendredi est orange, la journée de demain sera rouge.

Bison futé prévoit un samedi rouge dans le sens des retours

Il va falloir prendre votre mal en patience. Les vacances ne sont pas encore terminées pour tout le monde mais de nombreux Français commencent à rentrer chez eux. Le week-end suivant le 15 août est synonyme de regain d’activité. C’est dès lors sans surprise qu’il devrait y avoir des bouchons importants sur les routes de France ce week-end du 17-19 août. Selon les prévisions de Bison Futé ces trois journées devraient être particulièrement difficiles dans le sens des retours : « les flux de circulation majoritaires se font du sud du pays vers le nord ».

Si vendredi 17 août est classé orange au niveau national, samedi 18 août devrait être rouge. Les automobilistes devraient rencontrer s’ils empruntent l'A7 jusqu'à Lyon, l'A62 et l'A61 entre Bordeaux et Narbonne et l'A9, de Montpellier à la frontière espagnole. Pour dimanche 19 août Bison Futé prévoit de l’orange au niveau national et rouge en région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour les chanceux qui partent en vacances, il y aura bien moins de circulation. Bison Futé prévoit un vendredi vert, un samedi orange (rouge pour le pourtour méditerranéen) et un dimanche à nouveau vert.

Ne changez pas de file et restez calme

Pour rappel, si vous êtes pris dans un bouchon il n’y a pas grand-chose à faire. Evitez de changer de file, cela ne résout rien, bien au contraire. « Si tout le monde reste dans sa file, les voitures s’écoulent au fur et à mesure car il y a moins d’à-coups », indique à Ouest-France Daniel Hennequin, physicien et chercheur au CNRS. Autre conseil : conduisez le plus fluidement possible. Interrogé par France 2, Christine Buisson, chercheuse en modélisation du trafic à l’Institut français des sciences et technologies des transports (Ifsttar), explique qu’en ayant « le comportement le plus calme possible, on évite aux autres usagers de surréagir ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES