Assurance santé

Carte vitale dématérialisée : dix nouveaux départements vont pouvoir l'essayer

Publié par le , Mis à jour le 10/08/2021 à 13:10

Déjà testée dans deux départements, la dématérialisation de la Carte vitale va pouvoir être expérimentée par dix nouvelles Caisses d'Assurance maladie dès cet automne, dont celle de Paris. Mode d'empoi de cette pratique qui pourrait être généralisée.

Le déçu des cartes

Avec la progression du nombre de smartphones dans l’Hexagone (près de 8 Français sur 10 en posséderait un, selon le Baromètre du numérique 2019) la dématérialisation de nombreux documents s’accélère. Il n’est plus désormais nécessaire, par exemple, d’avoir en sa possession sa carte de réduction SNCF. De même, nombre de certificats de vaccination sont en ce moment présentés sous forme de QR Code directement sur son téléphone.

Cet abandon des supports « physiques » pourrait également devenir la norme pour la Carte Vitale. Une expérimentation en ce sens est en tous cas en cours, et va s’tendre à une dizane de départements supplémentaires cet automne.

Comment ça marche ?

Oublier sa Carte Vitale chez soi une fois parti chez le médecin, devoir la refaire après un vol de portefeuille, ou ne pas pouvoir la donner à la nourrice de ses enfants en cas d’urgence : toutes ces situations pourraient bien disparaitre avec la dématérialisation généralisée de la Carte Vitale.

L’idée ? L’avoir toujours dans sa poche grâce à une application pour smartphone. L’assuré a simplement besoin de carte Vitale « physique » et d’un document d’identité : il les prend en photo pour les entrer dans l’appli. Il doit aussi se prendre en photo avec son smartphone (selfies acceptés) et choisir un code à quatre chiffres qui permettra d’ouvrir l’application.

Ensuite, lorsqu’il se rend chez un professionnel de santé (médecin, pharmacien, opticien, etc.) il lui suffit d’ouvrir son appli et de poser son téléphone sur le lecteur dédié : finie l’angoisse d’avoir oublié la carte plastique sur le meuble de l’entrée. 

Plus simple d’utilisation, l’application, pour l’heure encore en phase de test, permet aussi de suivre ses remboursements du bout des doigts, comme sur son espace personnel Ameli. Autre fonctionnalité intéressante : donner la possibilité à un autre assuré (et utilisateur de l’appli)  d’utiliser sa Carte vitale dématérialisée pendant une certaine durée. Très pratique si quelqu’un d’autre que vous doit par exemple emmener vos enfants chez le médecin. 

Où en est l’expérimentation ?

Jusqu’ici cette « e-carte d’Assurance maladie » était à l’essai depuis deux ans dans les départements du Rhône et des Alpes-Maritimes. Un décret paru au Journal officiel le 1er août l’extension de l’expérience à dix autres départements : les caisses d’Assurance Maladie concernées pourront proposer à leurs assurés d’essayer l’application « apCV » jusqu’au 31 décembre 2022 (ils en seront informés par email).

Les dix nouveaux départements concernés sont : la Saône-et-Loire, la Seine-Maritime, le Bas-Rhin, le Nord, la Gironde, l’Hérault, la Loire-Atlantique, la Sarthe, le Puy-de-Dôme et Paris.

Très sensibles données de santé

Bien sûr, cette dématérialisation, qui pourrait se généraliser si l’expérience s’avère concluante, repose le débat très sensible des données de santé. Ces informations, immuables dans le temps, sont en effet très prisées des hackers. D’où les cyberattaques qui ont ciblé établissements de santé et mutuelles en début d’année.

Ici, au lieu d’être directement télétransmis à votre Caisse d’Assurance maladie, vos passages chez le médecin et la pharmacien passeront au format numérique dans une application. La page dédiée du site Service-public.fr met toutefois en avant que c’est bien la Caisse nationale d’assurance maladie qui assurera l’hébergement des données des assurés (photos, papiers d’identité enregistrés, remboursements, etc.). 

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}