Assurance santé

Le Covid long, des symptômes persistants qui touchent une population plus jeune

Publié par le , Mis à jour le 27/07/2021 à 16:48

Selon l’OMS, environ un malade du Covid-19 sur 10 reste souffrant après 12 semaines ; c’est ce qu’on appelle le Covid long. Mais que savons-nous de cette maladie persistante ? Qui est touché et quels en sont les symptômes ? Détails sur un état étudié de près par les médecins et les chercheurs.

Covid long : qui est touché ?

En France, entre 250 000 et 300 000 personnes souffrent de symptômes persistants, invalidants, six mois après leur contamination, selon la Haute Autorité de Santé.

Contrairement aux idées reçues, le Covid long peut toucher toutes les classes d’âge atteintes par la maladie, comme le raconte à France Inter Nicolas Barizien, chef du service médecine et réadaptation à l’Hôpital Foch de Suresnes. D’après lui, les gens touchés par le Covid long sont généralement “un tiers d'hommes, deux tiers de femmes et plutôt autour de la quarantaine, avec des vies actives et pas de comorbidités".

Ce qui n’empêche pas les plus jeunes d’en être aussi victimes, comme le montrent nombre de témoignages égrenant leur âge dans les médias : 20 ans, 25 ans, 30 ans… Mais la question se pose aussi concernant les enfants et les adolescents. Des études sont en cours pour déterminer combien d’entre eux sont concernés par le Covid long. 

Quels sont les symptômes du Covid long ?

Les symptômes du Covid long sont très variés, on en a recensé près de 200 en tout. Voici les trois plus fréquents : 

  • Les signes neurologiques, une impression de brouillard cérébral qui entraîne un problème de concentration et de coordination
  • La fatigue, soit une fatigue provoquée par l'effort, soit on est tout le temps fatigué
  • Les signes cardio thoraciques

Alors que ces symptômes persistent sur le long terme, Dominique Salmon-Céron, infectiologue et professeur de maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Paris en explique les enjeux : “On s'est rendu compte qu'au bout d'un an de Covid long, à peu près la moitié des personnes arrivent à reprendre leur travail à temps complet, mais d'autres à temps partiel et un petit pourcentage ne sont toujours pas rétablis. C'est sûr qu'on a devant nous un gros problème de santé publique et d'organisation des soins”.

Selon la Direction générale de la santé, les gens atteints de Covid long commencent à être reçus dans des services hospitaliers spécialisés en France, en centres de soins de suite et de réadaptation (SSR) ou dans des unités de soins longue durée (USLD).

Faut-il se faire vacciner quand on a le Covid long ?

"La position médicale est qu'il y a plus d'avantages que d'inconvénients” à se faire vacciner quand on est atteint de Covid long, explique Dominique Salmon-Céron.

En effet, la vaccination empêche de refaire une infection avec un variant contre lequel le malade ne serait pas protégé parce qu’il n’a pas eu les bons anticorps ou même pas d'anticorps. Les malades sont quasiment certains d'acquérir des anticorps suite à la vaccination et donc d’être plus en sécurité. 

Cependant, l’infectiologue explique que la prudence est de mise ; il faut éviter de vacciner le patient en pleine poussée parce qu’il peut avoir une exacerbation des signes juste après la vaccination. “On a à peu près 25% des gens qui vont faire à nouveau des symptômes (un essoufflement, mal à la tête, mal aux muscles...). Ça, ça dure 10 à 15 jours et après, certains patients (de l'ordre de 20%) voient une amélioration de leurs symptômes". 

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES