Assurance santé

Santé : Doctolib vaut désormais plus d'un milliard d'euros

Publié par le , Mis à jour le 20/03/2019 à 14:36

Doctolib intègre le club très fermé des "licornes" françaises

Leader européen de la prise de rendez-vous médicaux en ligne, Doctolib vient de procéder à une nouvelle levée de fonds dont le montant atteint 150 millions d’euros. Ce nouveau tour de table permet à la start-up française d’entrer dans le club très fermé des « jeunes pousses » tricolores dont la valorisation dépasse le milliard d’euros et méritant le surnom de « licorne ».

30 millions d’Européens utilisent Doctolib

Spécialiste de la prise de rendez-vous médicaux, Doctolib annonce avoir levé 150 millions d’euros auprès notamment de Bpifrance (Banque publique d'investissement), organisme de financement et de développement des entreprises qui regroupe Oséo, CDC Entreprises, le Fonds Stratégique d'Investissement (FSI) et FSI Régions.

Grâce à cette nouvelle levée de fonds, la start-up affiche désormais une valorisation dépassant le milliard d'euros et peut donc se targuer d’être une licorne à l’instar d’autres « jeunes pousses » françaises comme le spécialiste du covoiturage BlaBlaCar, la plateforme de streaming musical Deezer ou encore l’e-commerçant Vente-privee.com.

Pour mémoire, Doctolib permet à qui le souhaite de prendre rendez-vous en ligne avec un médecin. Le professionnel de santé peut quant à lui gérer son agenda. Numéro un en Europe et implantée en France ainsi qu’en Allemagne, l’entreprise recense aujourd’hui 75 000 médecins et 1 400 établissements de santé inscrits. En outre, chaque mois, ce sont 30 millions d’Européens qui prennent rendez-vous via la plateforme Doctolib. Enfin, le service proposé est financé par les professionnels de santé qui doivent acquitter mensuellement la somme de 109 euros.

Doctolib veut désormais se développer

Comptant 750 salariés dont plus d’une centaine d’ingénieurs et développeurs à Paris et à Berlin, Doctolib souhaite franchir un nouveau cap grâce à ce nouveau tour de table.

Ainsi, la start-up devrait mener les actions suivantes :

  • Doubler ses effectifs d’ici 2022,
  • Améliorer la qualité des services proposés,
  • Développer et étendre son service de téléconsultation médicale,
  • S’implanter dans de nouveaux pays du Vieux continent.

A noter que, moyennant un abonnement mensuel de 79 euros, les praticiens présents sur Doctolib peuvent accéder à un service de téléconsultation sécurisé permettant de :

  • Dialoguer avec le patient,
  • Obtenir un télépaiement,
  • Transmettre l’ordonnance par courriel.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES