Assurance santé

Assurance santé : l'Assurtech Alan lève 40 millions d'euros

Publié par le

Assurance santé : Alan lève 40 millions d'euros

Alan, l’assurtech française spécialisée dans l’assurance santé, ne cesse de grandir ces derniers mois. Après avoir déjà levé 23 millions d'euros en avril 2018, la jeune start-up vient de boucler un tour de table de 40 millions d’euros.

75 millions d’euros levés depuis février 2016

Seulement dix mois après avoir levé 23 millions d'euros, Alan remet le couvert. La startup qui propose une assurance santé et prévoyance 100% en ligne à destination des entreprises, a officialisé ce lundi 18 février une nouvelle levée de fonds de 40 millions d'euros. Mené par Index Ventures et DST Global, ce tour de table permet à Alan d’avoir, depuis sa création en février 2016, levé 75 millions d’euros. « Nous n'avions pas brûlé tout notre cash mais nous avons la chance d'être sollicités par beaucoup d'investisseurs français et étrangers. Cela nous permet d'être très sereins pour continuer à croître », indique Jean-Charles Samuelian, co-fondateur et directeur général de l’assurtech, au Journal du net.

« Dépasser les 100 000 assurés d'ici la fin de l'année 2020 », Charles Gorintin

Avec ce nouveau financement, Alan compte bien accélérer son développement sur le marché français de l'assurance santé. « Le but est de continuer notre accélération tout en investissant sur le produit, les outils pour rendre l'expérience de l'assurance santé encore plus intuitive, et pour cela, nous comptons énormément agrandir l'équipe pour passer de 65 à 175 personnes cette année », déclare Jean-Charles Samuelian à l'AFP.

La jeune start-up, qui a été, en 2016, la première société indépendante à obtenir un agrément d'assureur en 30 ans, revendique aujourd'hui plus de 2 200 entreprises clientes mais aussi 27 000 assurés. Il y a encore un an Allan comptait près de 5 000 personnes protégées ; sa croissance est folle. « Nous voulons dépasser les 100 000 assurés d'ici la fin de l'année 2020 et passer le cap des 100 millions d'euros de primes collectés au même horizon », ambitionne Charles Gorintin, l'actuel directeur technique.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES