• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

L'autoconservation des ovocytes va dans le bon sens en France

Publié par le , Mis à jour le 26/06/2017 à 17:57

L’autoconservation des ovocytes aide les femmes à tomber enceinte à un âge plus avancé

Une avancée de taille a lieu dans l’autoconservation des ovocytes. L’Académie nationale de médecine s’est prononcée sur ce sujet et a donné son oui sur cette option pour une grossesse tardive grâce à la vitrification des ovocytes.

Prélever et sauvegarder ses ovocytes pour « plus tard »

Conserver ses ovocytes est une technique dont la demande augmente et qui aide à tomber enceinte. Le principe est de prélever les ovocytes d’une femme pour les mettre de côté dans le froid grâce à la vitrification. Ils seront ensuite utilisés par la donneuse afin d’optimiser ses chances d’avoir un enfant même à un âge plus avancé.

"Ovocyte : cellule ovarienne précurseur de l'ovule", Larousse

Aujourd’hui, de nombreuses femmes n’ayant pas trouvé chaussure à leur pied ou préférant faire un enfant plus tard (tendance en hausse), utilisent cette technique pour sauvegarder leurs chances d’avoir un enfant. En effet, une fois passé l’âge de 35 ans, la qualité des ovocytes se met à baisser.

L’Académie de médecine en faveur de la vitrification ovocytaire

Cette technique est interdite en France sauf pour les femmes souffrant d’une maladie grave ou ayant le cancer du sein, de l’utérus, etc. Il s’agit ici d’une autoconservation pour motif médical.

Sauf que les demandes augmentent et les intéressées vont à l’étranger (Belgique, Espagne, Grande-Bretagne, etc.) pour profiter de cette méthode. Mais les chiffres étant en augmentation, les choses pourraient changer. Déjà en 2011 le Collège national des gynécologues obstétriciens français s’était levé en faveur. Souvent réfractaire sur certaines nouvelles techniques médicales, c’est maintenant l’Académie de médecine qui s’est dite favorable à l’autoconservation des ovocytes sans raison médicale.

D’ailleurs, si l’autoconservation des ovocytes venait à être autorisée plus largement en France, les inégalités avec les hommes se réduiraient. En effet, l’autoconservation de sperme est possible sur ordonnance en France.

Via le Journal international de médecine – jim.fr

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES