Assurance santé

L'État de New York interdit la vente de cigarettes électroniques aromatisées

Publié par le , Mis à jour le 18/09/2019 à 16:20

Les cigarettes électroniques aromatisées interdites à New York

New York devient le second État des Etats-Unis à interdire la commercialisation des vapoteuses aromatisées, accusées de rendre les jeunes dépendants à la nicotine. Cette interdiction intervient quelques jours après que Donald Trump ait annoncé une prochaine mesure prise au niveau national.

Après le Michigan, New-York prend lui aussi les devants

Les Etats-Unis en guerre contre les vapoteuses. Après le Michigan, New-York est devenu mardi le second État des Etats-Unis à interdire la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées. Ces objets sont accusés d’inciter les plus jeunes à vapoter avec le risque de devenir dépendant à la nicotine. Cette mesure, prise lors d'un vote du conseil de santé publique et de planification sanitaire de l'État de New York, convoqué par le gouverneur Andrew Cuomo, entre en vigueur immédiatement. Les contrôles ne commenceront toutefois que dans deux semaines.

Le 11 septembre dernier, Donald Trump avait annoncé la prochaine entrée en vigueur d’une mesure similaire au niveau national. « Beaucoup de gens pensent que le vapotage c’est formidable […] Cela n’a rien de formidable, cela crée plein de problèmes », avait alors indiqué le président américain.

Tout en expliquant que « New York n’attend pas le gouvernement fédéral pour agir », Andrew Cuomo a déclaré que cette décision est « une mesure de santé publique » et qu’elle permettra de contribuer à « empêcher un nombre incalculable de jeunes gens de contracter une accoutumance à vie, coûteuse, mauvaise pour la santé et potentiellement mortelle ».

Une crise sanitaire nationale ?

Dans l’Etat de New-York, les derniers chiffres publiés par le département de la Santé indiquent qu’environ 40 % des élèves de terminale utilisent une cigarette électronique. Des objets pourtant interdits à la vente aux mineurs aux États-Unis. Plus globalement, ce sont l’ensemble des Etats américains qui sont confrontés à ce qui s’apparente désormais à une crise sanitaire. Selon les derniers chiffres du Centre de contrôle des maladies (CDC), plus de 380 utilisateurs de cigarette électronique ont récemment présenté des problèmes pulmonaires. Parmi eux, sept personnes sont décédées.

L’Inde l’interdit totalement

Les Etats-Unis ne sont pas la seule nation à s’interroger sur la cigarette électronique. Ce mercredi 18 septembre, le gouvernement indien a annoncé l’interdiction de la vapoteuse dans l’ensemble du pays. Une mesure prise au nom d’impératifs sanitaires et de la lutte contre les addictions, notamment chez les jeunes. « La décision a été prise avec à l’esprit l’impact que les cigarettes électroniques ont sur la jeunesse aujourd’hui », a déclaré Nirmala Sitharaman, la ministre des Finances. D’autres pays suivront-ils la même voie ? Dans un récent rapport, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait jugé les cigarettes électroniques comme « incontestablement nocives ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES