• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Le Pen – Macron : quels programmes pour l'assurance santé ?

Publié par le

Quels programmes pour l’assurance santé ?

A 15 jours du second tour des élections présidentielles françaises, il ne reste plus que 2 candidats en lice : Marine Le Pen, du Front national et Emmanuel Macron d’En Marche !. Que proposent les deux candidats qui briguent la présidence française en matière d’assurance santé ?

Quels programmes pour l’assurance santé ?

  • Macron et Le Pen sont d’accord sur la suppression du régime social des indépendants. Pour Marine Le Pen, les travailleurs indépendants doivent avoir le choix de s’affilier au régime général ou de conserver le RSI mais entièrement remanié. Quant à Macron, il propose un guichet unique dédié aux indépendants au sein même du régime général. Le candidat d’En Marche précise tout de même que les exonérations et les réductions de cotisations seront préservées.

 

  • La question du restant à charge : Macron souhaite arriver à un reste à charge 0 pour l’optique, le dentaire et l’auditif, en responsabilisant les acteurs des différents secteurs. Le Pen de son côté ne souhaite pas réduire la prise en charge des soins par l’Assurance maladie, en d’autres termes, pas de déremboursement à prévoir.

 

  • Macron souhaite mettre l’accent sur la prévention

 

  • Dépenses : l’objectif national de dépenses d’assurance maladie (Ondam) relevé à 2,3% durant l’ensemble du quinquennat

 

  • 3 contrats types pour les complémentaires santé pour maximiser la concurrence (Macron). Marine Le Pen est contre la réforme des complémentaires santé responsables, et souhaite interdire la publicité des mutuelles.

 

  • Les réseaux de soins : Le Pen y est opposée notamment en raison de son refus de mêler les complémentaires santé au système de santé. Macron quant à lui se positionne en défaveurs des réseaux de soins fermés.

 

  • Marine Le Pen s’est prononcée sur la suppression de l’Aide médicale d’Etat (AME).

 

  • La candidate du Front national souhaite également relever le numerus clausus pour augmenter le nombre de médecins. Tandis que Macron souhaite un « élargissement ».

 

  • Médicaments : Macron envisage la vente à l’unité des médicaments

 

  • Déserts médicaux : Macron comme Le Pen sont pour une maison de santé médicalisée afin de lutter contre les déserts médicaux.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES