Assurance santé

Scorbut : trois cas observés à Nice entre août 2017 et janvier 2018

Publié par le

Santé : 3 cas de scorbut diagnostiqués à Nice

Des médecins du CHU de Nice rapportent avoir diagnostiqué trois cas de scorbut entre août 2017 et janvier 2018. Cette maladie, que l’on pensait un temps disparu, est liée à une carence en vitamine C.

Le retour de la « maladie du marin »

Dans une publication parue dans La Presse Médicale, des médecins du service rhumatologie du CHU de Nice rapportent avoir observé récemment trois cas de scorbut. Il s’agit de deux femmes (60 ans et 74 ans) et d'un homme de 61 ans, tous les trois diagnostiqués entre août 2017 et janvier 2018. Également appelée la « maladie du marin », le scorbut est causé par une carence grave en vitamine C. Il y a tout juste un an, le Docteur Eric Churchill expliquait au site américain ScienceAlert avoir diagnostiqué un premier cas il y a 5 ou 6 ans, avant d’ajouter « depuis, nous en sommes à environ 20 ou 30 cas ». En 2015 déjà, 10 cas avaient été identifiés par des chercheurs du CHU de Limoges.

Pour rappel, les symptômes de cette maladie sont assez variables selon les malades. La plupart sont toutefois atteints de grande fatigue, d’anémie, de perte de cheveux, de saignement de gencives et de dents.

Pas de recrudescence de la maladie

Si les médecins niçois ne se veulent pas alarmistes et n’évoquent pas une recrudescence de la maladie, le retour de cette maladie que l’on pensait disparue interroge. Cette carence en vitamine C est en particulier liée à une mauvaise alimentation. Ne savant pas produire d’acide ascorbique (vitamine C), le corps humain a besoin d’apports supplémentaire, il faut donc consommer des fruits et légumes de saison.

Pour les chercheurs la précarité grandissante de certaines catégories sociales et la malnutrition expliquent ces quelques cas. Un constat qui rappelle que bien manger peut coûter cher. A Nice, l’un des trois patients, en situation de précarité, avait ainsi « une alimentation déséquilibrée (un seul repas par jour de préparation industrielle) ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES