• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Garage collaboratif : pensez-y

Publié par le , Mis à jour le 11/06/2014 à 16:01

En 2012, le budget alloué par les Français à leur automobile représentait la bagatelle de 6 100 euros. A côté de l’assurance auto, le poste « entretien, réparation et achat de pièces » pesait en moyenne 1 952 euros par an, soit 32 % du budget auto. Face à cette hausse des dépenses, il est heureusement possible de réaliser des économies si l’on consent à réparer soi-même son auto dans un garage collaboratif.

En quoi consiste un garage collaboratif ?

« Collaboratif » mais aussi « solidaire » ou « associatif », ce type de structures fonctionne selon un même principe : la location d’un emplacement ou d’un pont de levage pour réaliser de ses mains les réparations qui s’imposent. Et, si vous ne vous y connaissez pas trop, n’ayez crainte, vous trouverez sans peine quelqu’un pour vous donner un coup de pouce ou vous expliquer de quoi il retourne.

A la différence d’un garage plus « traditionnel » qui se trouve soumis à une logique de profits, le garage collaboratif se distingue par son mode de fonctionnement. Ainsi, on parle d’adhérents et non de clients et on paie une adhésion ou un abonnement oscillant entre 10 et 150 euros par an. Cet écart de tarifs s’explique notamment par l’existence de subventions des pouvoirs publics.

Ce qu’il est possible de réparer

Pour des raisons évidentes de sécurité, tous les types de réparations ne sont pas envisageables au sein d’un garage collaboratif.

Hormis ces réparations à risques, il est possible de réaliser les opérations suivantes :

  • l’entretien du véhicule ;
  • les révisions (filtres, vidanges,…) ;
  • le changement des plaquettes ou des disques ;
  • le remplacement ou la réparation du pot d’échappement ;
  • le remplacement des suspensions ;
  • le changement de l’embrayage,…etc.

Une réelle source d’économies

Même s’il faut payer une adhésion ou un abonnement, le garage collaboratif constitue un bon moyen d’économiser et d’alléger son budget auto.

En effet, la main d’œuvre est ce qui coûte le plus cher dans un garage « classique ». Plus loin, en l’absence de toute recherche de profits, les autres adhérents du garage collaboratif ne vous inciteront pas à changer des pièces en bon état à la différence de certains garagistes indélicats.

Très concrètement, faire appel à un garage collaboratif permet de réduire de moitié le montant des frais d’entretien de son véhicule.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES