Assurance santé

Angine : les tests en pharmacie bientôt remboursés

Publié par le

Seuls 40% des médecins généralistes ont commandé des TDR en 2017

Le gouvernement souhaite faciliter l’accès aux tests d’angine (TDR) en pharmacie. L’exécutif planche sur un remboursement de ces tests par l’Assurance maladie dès 2020 pour notamment limiter la consommation des antibiotiques.

Les TDR remboursés dès le 1er janvier 2020

Connaissez-vous ce test qui permet de déterminer si une angine est virale ou bactérienne ? Le test dénommé TDR ne prend que quelques minutes et permet à votre médecin de vous délivrer ou non des antibiotiques. Le gouvernement souhaite faciliter l’accès à ce test en pharmacie. Et ce n’est pas tout car l’exécutif planche aussi sur son remboursement dès le 1er janvier 2020. Les objectifs affichés sont triples : désengorger les cabinets des généralistes, limiter la consommation des antibiotiques mais aussi lutter contre les dépenses inutiles. En effet, on estime que les prescriptions inutiles coûtent 20 millions d’euros par an.

Le Parisien qui révèle l’information explique dans ses colonnes que si « les tests d’angine sont gratuitement mis à disposition des médecins libéraux généralistes, pédiatres ou encore ORL, seuls 40% des médecins généralistes ont commandé des TDR en 2017 ». En d’autres termes, ces tests d’angine sont encore trop peu utilisés par les praticiens. Si aujourd’hui, une officine est en mesure de pratiquer un TDR, trop peu de pharmaciens sont formés : « sur les 4200 pharmaciens, nous sommes près de 600 à avoir reçu cette formation et être habilités à faire ces tests » explique Martial Frayse, président du conseil régional d’Ile-de-France de l’ordre des médecins au quotidien.

Lutter contre la surconsommation des antibiotiques

Avec cette nouvelle mesure, le gouvernement continue sa lutte sur la surconsommation des antibiotiques. Dès 2020, les patients qui refuseront des génériques sans justification seront moins bien remboursés par l’Assurance maladie.

Fin 2018, l’exécutif a lancé une nouvelle campagne pour limiter la consommation des antibiotiques. À l’échelle mondiale, la France est le quatrième pays européen le plus accro à ces médicaments. Une surconsommation qui a surtout des conséquences sur la santé des patients. La preuve, pas de 33 000 personnes ont succombé à des superbactéries.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES