• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

AVC : encore trop de décès en France

Publié par le

AVC : cigarette et contraception ne font pas bon ménage

Une récente étude réalisée par Santé publique France, agence créée par l’Institut de veille sanitaire (InVS), l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) et l'Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires, s’intéresse aux accidents vasculaires cérébraux (AVC). Coup de projecteur.

Une cause majeure de mortalité

Une étude parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) et réalisée par Santé publique France signale que plus de 30 000 décès sont imputables chaque année aux AVC.

D’ailleurs, il s’agit de la principale cause de mortalité chez les femmes avec 18 343 décès recensés en 2013 et la 3e cause de mortalité chez les hommes avec 13 003 décès enregistrés. Autrement dit, et malgré de nombreuses initiatives des pouvoirs publics, les accidents vasculaires cérébraux demeurent une cause majeure de mortalité en France.

Un risque accru pour les femmes qui fument

Le développement d’unités neuro-vasculaires spécialisées a permis de réduire le délai de prise en charge du patient victime d’un AVC. Cette initiative a également permis une diminution de 13 % du taux de mortalité entre 2008 et 2013.
Malheureusement, cela ne concerne pas les femmes entre 45 et 64 ans ni les personnes âgées de plus de 85 ans.

Pour mémoire, chez les femmes qui fument et prennent une contraception orale, le risque d’AVC est multiplié par 20.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES