Assurance habitation

Assurance habitation : que faire en cas de séisme ?

  • Comparez gratuitement le panel le plus large du marché en 3 minutes
  • 216€ d'économie moyenne sur votre assurance habitation*
layers
8 millions d'offres

Plus de 8 millions d'offres proposées chaque année

Les catastrophes naturelles, telles que les séismes ou les tremblements de terre peuvent sérieusement endommager votre habitation et vos biens personnels. Heureusement, la plupart des assurances habitation incluent une garantie catastrophe naturelle.

Les dommages causés par des séismes à votre domicile ou vos véhicules sont-ils couverts ? Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir une indemnisation ?

Qu'est-ce qu'un séisme ?

Un séisme est un évènement causé par une rupture soudaine des roches le long d'une faille due à des déplacements tectoniques, entraînant des vibrations de diverses intensités à la surface de la Terre.

L'énergie libérée est évaluée sur l'échelle de Richter de 0 à 9, tandis que l'intensité des dégâts est mesurée par l'échelle de Mercalli.

En France, environ 600 séismes se produisent chaque année, mais peu atteignent une magnitude de 5 ou plus en métropole. Ces événements peuvent être reconnus comme catastrophes naturelles. 

En cas de séisme, le sinistré doit d'abord signaler le sinistre à sa municipalité, qui demandera la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle auprès du Service interministériel de défense et de protection civile (SIDPC) de la préfecture. C'est ensuite au ministère de l'Intérieur de décider de cette reconnaissance.

bloc-cta-habitation
Votre assurance habitation à partir de 47€ par an

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Déclarer les dommages à son assurance 

Les dommages causés par un séisme sont couverts en France par la garantie catastrophes naturelles, incluse dans les assurances multirisques habitation.

Cette garantie ne peut être activée qu'après la publication d'un arrêté interministériel au Journal officiel. L'assuré doit ensuite déclarer le sinistre à son assureur dans un délai de 10 jours suivant cette publication.

La déclaration peut être effectuée par lettre recommandée, e-mail ou téléphone. Il est recommandé de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir l'aggravation des dommages et de vérifier l'état de votre propriété rapidement après le séisme.

Votre déclaration doit comporter les éléments suivants : 

  • nom, prénom et adresse ;
  • numéro de contrat d'assurance ; 
  • description du sinistre (nature, date, heure, lieu) ;
  • liste chiffrée de tous les objets perdus ou endommagés, accompagnée des documents ; permettant de prouver l'existence et la valeur des biens (factures, photographies par exemple) ;
  • estimation de votre préjudice, si vous avez souscrit l'assurance contre les pertes d'exploitation ;
  • dégâts causés à des tiers (par exemple si un arbre de votre propriété est tombé et a occasionné des dégâts chez un voisin) ;
  • coordonnées des victimes s'il y en a.

L'indemnisation en cas de séisme

Pour accélérer votre indemnisation après un séisme ou un tremblement de terre, il est important de joindre à votre déclaration un descriptif détaillé des dommages, accompagné de photos et de factures si disponibles, ainsi qu'une estimation chiffrée des objets endommagés ou perdus.

Envoyez votre dossier complet pour recevoir une provision sous deux mois et une indemnisation intégrale dans les trois mois suivant la déclaration du sinistre.

Quels dommages sont pris en charge en cas de séisme ou tremblement de terre ? 

La garantie catastrophe naturelle couvre les dommages matériels directs aux biens assurés, y compris bâtiments, matériel et mobilier, avec la valeur à neuf si stipulée dans le contrat. 

En cas de séisme ou de tremblement de terre, la compagnie d'assurance peut prendre en charge : 

  • le remboursement des frais de relogement jusqu'à 6 mois maximum ;
  • les honoraires d’architecte, de décorateur, et de contrôle technique ; 
  • les frais de démolition et de déblais des biens assurés sinistrés ;
  • les dommages causés par l’humidité ou la condensation due à la stagnation de l'eau ;
  • les frais de pompage, nettoyage, désinfection des locaux sinistrés, et mesures de sauvetage ;
  • les frais d’études géotechniques pour la remise en état des biens garantis ;
  • les dommages aux véhicules assurés en cas de sinistre (non couverts par la garantie responsabilité civile obligatoire).
 

Depuis le 1ᵉʳ novembre 2023, en cas de logement inhabitable, les frais de relogement sont remboursés jusqu'à six mois.

FAQ Assurance séisme

  • Quelle différence entre une assurance séisme et une assurance tremblement de terre ?

    Les termes "assurance séisme" et "assurance tremblement de terre" sont souvent utilisés de manière interchangeable pour désigner une couverture d'assurance qui protège contre les dommages causés par les mouvements sismiques. Techniquement, il n'y a pas de différence entre les deux ; ils se réfèrent tous deux à une assurance qui couvre les dommages matériels directs résultant de la secousse sismique elle-même.

  • Pour être couvert en cas de tremblement de terre ou de séisme ; l'ajout d'un avenant de protection supplémentaire à votre police d'assurance habitation est nécessaire.

  • Le coût d'une assurance séisme est généralement basé sur plusieurs facteurs, dont la localisation du bien (zones à risque sismique élevé ont tendance à avoir des primes plus élevées), la valeur du bien, le type de construction, et les mesures de prévention des dommages déjà en place. Un comparateur d'assurance en ligne peut vous aider à trouver la meilleure offre adaptée à vos besoins et à votre budget.

  • L'assureur a un mois après réception de votre déclaration de sinistre pour mandater un expert si nécessaire et vous informer des conditions d'activation des garanties du contrat. Suite à la réception du rapport d'expertise, il dispose d'un autre mois pour vous soumettre une proposition d'indemnisation. Une fois votre accord obtenu, l'assureur vous indemnisera sous 21 jours.

  • Les franchises en cas de catastrophe naturelle sont les suivantes :

    • pour les habitations ou biens à usage non professionnel, la franchise est de 380 euros.
    • en cas de dommages résultant d'un mouvement de terrain dû à la sécheresse ou à la réhydratation des sols, la franchise est de 1 520 euros.
  • En cas de refus d'indemnisation de votre assureur suite à un séisme ou un tremblement de terre, vous pouvez entamer une négociation pour une résolution amiable et consulter un avocat spécialisé pour des conseils et un accompagnement durant cette procédure. Si la négociation échoue, vous avez la possibilité de lancer une procédure contentieuse en assignant votre assureur en justice pour réclamer une indemnisation.

  • Les exclusions typiques d'une assurance séisme incluent les dommages préexistants, les dommages dus à un mauvais entretien, les structures externes non attachées, les mouvements de terrain post-séisme.

Les dernières actualités de l'assurance habitation

indemnisation délai Indemnisations : Bruno Le Maire veut réguler les délais

Dans un entretien accordé à Ouest-France, Bruno Le Maire a exprimé son désir de mettre un terme aux attentes prolongées que doivent endurer certains assurés avant de recevoir leur indemnisation suite à un sinistre. "Certaines indemnisations arrivent beaucoup trop longtemps après un sinistre", déplore-t-il. Cette mesure, prévue dans le cadre de la loi Pacte 2, envisage de fixer des délais maximums d'indemnisation à six mois, réduits à deux mois en l'absence de nécessité d'expertise.

Lire la suite
cat nat Cat nat : un coût de 6,5 milliards d'euros en 2023

En 2023, la France a été frappée de plein fouet par les catastrophes climatiques, engendrant une facture de 6,5 milliards d'euros pour les assureurs, faisant de cette année "la troisième année la plus grave en termes de sinistres après 1999 et 2022", selon Florence Lustman, présidente de France Assureurs. La récurrence et l'intensité de ces sinistres, dont les tempêtes Ciaran et Domingos sont des exemples marquants avec 517 000 sinistres pour un coût de 1,6 milliard d'euros, illustrent un changement d'échelle préoccupant.

Lire la suite
suprime catnat Cat nat : Bercy officialise une hausse des surprimes pour 2025

À partir du 1ᵉʳ janvier 2025, les primes d'assurance vont augmenter, comme l'indique un arrêté paru le jeudi 28 décembre dans le Journal officiel. Cette mesure vise à rétablir l'équilibre financier du régime des catastrophes naturelles.

Lire la suite
Zoé Dupey
Rédigé par Zoé Dupey

Dernière mise à jour : le 21/05/2024

Découvrir l'équipe rédactionnelle