Assurance auto

Covoiturage : 150 euros pour les automobilistes franciliens

Publié par le , Mis à jour le 09/05/2019 à 17:56

Un coup de pouce financier pour les adeptes du covoiturage

La région Ile-de-France veut inciter les automobilistes à faire du covoiturage. Une indemnité kilométrique allant jusqu’à 150 euros par mois est proposée pour les conducteurs adeptes de la pratique.

Une indemnité de 1,5 à 3 euros par passager et par jour

Conducteurs franciliens, pourquoi ne pas ouvrir votre portière ? L’Ile-de-France propose de subventionner les automobilistes qui accueillent des passagers dans leur trajet domicile-travail. Depuis le 1er mai 2019, les conducteurs peuvent bénéficier d’une nouvelle indemnité kilométrique allant de 1,5 à 3 euros par passager en fonction de la distance. La somme peut atteindre 150 euros par mois pour les conducteurs qui réalisent des trajets quotidiens. Afin d’éviter les fraudes, l’automobiliste n’a le droit qu’à deux trajets par jour. Du côté des passagers, la région propose de prendre en charge deux trajets par jour pour les abonnés Navigo.

Pour bénéficier de ces subventions, deux conditions sont à remplir. Tout d’abord, les utilisateurs doivent passer par les plateformes de covoiturages partenaires à cette opération : Karos, Klaxit, IDVROOM et Blablalines. Ce sont elles qui reverseront les indemnités kilométriques. Seconde condition : le trajet doit avoir pour origine ou destination le territoire francilien et être hors de Paris intra-muros.

Un tiers de la circulation pourrait être supprimé

Ce coup de pouce offert aux adeptes du covoiturage a un triple objectif : lutter contre la pollution, proposer une solution alternative aux usagers et surtout limiter les bouchons.

Ile-de-France Mobilités estime qu’un tiers de la circulation pourrait être supprimé si chaque véhicule pouvait transporter deux personnes.

Selon les chiffres, près de 360 000 trajets en covoiturage ont été réalisés entre septembre 2017 et octobre 2018. Quotidiennement, on estime que 2 000 voyages sont effectués. L’essor du covoiturage est tel, qu’un rapport de 15 élus préconise de consacrer une voie du périphérique parisien consacrée à la pratique. Voie qui serait partagée avec les transports en commun et les véhicules propres.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES